Espace – Une nouvelle flotte de satellites haute résolution va bientôt scruter la Terre
Publié

EspaceUne nouvelle flotte de satellites haute résolution va bientôt scruter la Terre

La société américaine Planet a annoncé mardi que ses prochains satellites, lancés dès 2022, pourront distinguer jusqu’au marquage des routes.

Planet, société américaine qui opère déjà 200 satellites, prévoit de mettre en orbite une constellation de nouveaux satellites haute résolution baptisés «Pelican» (illustration). 

Planet, société américaine qui opère déjà 200 satellites, prévoit de mettre en orbite une constellation de nouveaux satellites haute résolution baptisés «Pelican» (illustration).

AFP PHOTO/Planet Labs, Inc.

La société américaine Planet, qui opère déjà 200 satellites d’observation quotidienne de la Terre depuis l’espace, a annoncé mardi vouloir lancer une nouvelle flotte de satellites plus précis encore, capables de distinguer jusqu’au marquage au sol des routes.

Cette nouvelle fonction, disponible à partir de 2023, pourra par exemple être utilisée par l’un des principaux clients de Planet, Google, pour son service de cartographie Google Maps.

«Il s’agit d’un tout nouveau satellite», a déclaré Robbie Schingler, ancien de la NASA et cofondateur de Planet en 2010. «Les données sont plus rapides, la résolution est meilleure.»

L’annonce, faite à l’occasion de la conférence annuelle de l’entreprise, souligne le dynamisme du marché des nanosatellites, en plein boom.

Leurs applications peuvent être multiples: d’ordre environnemental (repérer les défricheurs illégaux de forêts, observer l’état des cultures…), mais aussi de défense (surveiller les mouvements de troupes, l’activité d’un aéroport…). Ils peuvent aussi aider à soutenir des opérations de secours, par exemple grâce à l’observation de la propagation d’un incendie.

Planet compte déjà une flotte de 180 satellites baptisés «Dove» (colombe), qui prennent chaque jour une photographie de la planète entière, ainsi que 21 satellites pouvant être utilisés pour photographier un endroit en particulier, jusqu’à 10 fois par jour.

La nouvelle flotte, qui a été nommée «Pelican», constitue une extension modernisée de ces 21 satellites, qui ont une durée de vie de cinq à six ans et dont les premiers avaient été lancés en 2014.

Environ deux heures s’écoulent actuellement entre la prise d’une photo et sa transmission. Les nouveaux satellites, conçus et fabriqués par Planet, «seront meilleurs», a déclaré Robbie Schingler, sans vouloir révéler le nouveau délai réduit. Ils pourront également aller au-delà des dix photographies par jour.

Des dizaines et des dizaines

«Nous allons lancer le premier l’année prochaine, puis en 2023, nous lancerons ce qui s’apparentera davantage à une constellation», a-t-il dit.

Combien de ces nouveaux satellites voleront à terme au-dessus de nos têtes? «Cela dépend des contrats», a expliqué Robbie Schingler. «Nous pouvons en ajouter des dizaines et des dizaines, et même des centaines.»

L’entreprise a également annoncé un nouveau service de traitement des données collectées, afin de faciliter leur interprétation pour les organisations y souscrivant.

Planet compte à l’heure actuelle environ 700 clients, gouvernementaux et privés, et produit plus de trois millions d’images quotidiennement.

(AFP)

Votre opinion

11 commentaires