Actualisé 23.02.2012 à 19:35

LyonUne octogénaire, morte depuis près d'un an, retrouvée chez elle

Les pompiers, intervenus mardi pour une rupture de canalisation d'eau, ont découvert son squelette à son domicile de la banlieue lyonnaise.

PHOTO D'ILLUSTRATION

Le squelette d'une octogénaire, décédée depuis près d'un an, a été découvert à son domicile de La Mulatière, dans la banlieue lyonnaise, par les pompiers intervenus mardi pour une rupture de canalisation d'eau, a-t-on appris jeudi de source policière.

Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée au commissariat d'Oullins (Rhône), la vieille dame, née en 1931, divorcée, sans enfant et vivant seule depuis le décès de sa mère, aurait succombé à une mort naturelle.

Intervenus pour réparer une canalisation d'eau qui avait éclaté au rez-de-chaussée de cette maison de ville, les pompiers ont tenté sans succès de joindre la propriétaire, a expliqué une source proche de l'enquête.

C'est en pénétrant à l'étage de l'habitation qu'ils ont découvert, dans la cuisine, le squelette de la vieille dame, assise sur une chaise, qui avait basculé en arrière.

Déjà le 20 janvier 2011, les pompiers, alertés par une voisine inquiète de ne plus voir l'octogénaire depuis plusieurs mois, s'étaient introduits dans la maison en brisant une vitre à l'étage. Mais la vieille dame ne se trouvait pas sur place, selon cette source. Cette intervention permet toutefois de dater son décès après cette date.

"Elle était un peu renfermée, un peu bourrue et elle vivait dans une maison de ville un peu à l'écart du voisinage", a-t-on souligné.

Un anthropologue a réalisé sans grand résultat une autopsie du squelette, jeudi matin.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!