Actualisé 03.05.2018 à 14:59

Canton de ZougUne panne d'électricité fait tomber un labo de drogue

La police pensait arrêter un cambrioleur dans une habitation d'Oberägeri. Elle est tombée sur le propriétaire d'un laboratoire de drogue muni de sa lampe de poche.

1 / 4
Les policiers ont découvert un laboratoire de fabrication de drogue ainsi que plusieurs récipients contenant des substances indéfinissables. (25 avril 2018)

Les policiers ont découvert un laboratoire de fabrication de drogue ainsi que plusieurs récipients contenant des substances indéfinissables. (25 avril 2018)

Police cantonale
La police scientifique estime que le laboratoire était à même de fabriquer des drogues synthétiques dont du Crystal Meth.       (25 avril 2018)

La police scientifique estime que le laboratoire était à même de fabriquer des drogues synthétiques dont du Crystal Meth. (25 avril 2018)

Police cantonale
Des liquides inconnus étaient présents dans le réfrigérateur. (25 avril 2018)

Des liquides inconnus étaient présents dans le réfrigérateur. (25 avril 2018)

Police cantonale

Une coupure d'électricité est à l'origine de la découverte d'un laboratoire de fabrication de drogues synthétiques dans un appartement à Oberägeri (ZG). Muni d'une lampe de poche, son propriétaire avait été pris pour un cambrioleur par un voisin.

Les faits remontent au 25 avril, peu avant 21h30, indiquent jeudi les autorités judiciaires zougoises. Croyant observer des cambrioleurs munis d'une lampe de poche en pleine action dans un appartement, un habitant d'Oberägeri alerte la police.

Arrivés sur place, les policiers cernent l'immeuble et tombent finalement sur le propriétaire de l'appartement en question. Il s'était équipé d'une lampe de poche en raison d'une coupure de courant.

Substances dangereuses

Les policiers sont toutefois tombés des nues lorsqu'ils ont pénétré dans l'appartement: ils y ont découvert un laboratoire de fabrication de drogue ainsi que plusieurs récipients contenant des substances indéfinissables. D'autres liquides inconnus étaient en train de se réchauffer dans le réfrigérateur privé de courant. De plus, une odeur d'essence se dégageait de la cave.

Selon une experte dépêchée sur place, certaines substances étaient dangereuses en état non réfrigéré. Le courant a donc été rétabli au plus vite. L'appartement a en outre été mis sous scellés et sécurisé.

Propriétaire arrêté

La police scientifique a finalement établi que le laboratoire découvert dans l'appartement était à même de fabriquer des drogues synthétiques dont du Crystal Meth. Le propriétaire de l'appartement - un Norvégien âgé de 41 ans - a été placé en détention préventive. Il est sous le coup d'une procédure pénale pour fabrication de stupéfiants.

Une entreprise spécialisée a été mandatée pour démonter le laboratoire. Les habitants de l'immeuble ont été priés de quitter les lieux durant les travaux qui ont duré une dizaine d'heures.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!