Publié

Formule 1Une panne de radio coûte la victoire à George Russell

Le remplaçant de Lewis Hamilton s’est montré absolument phénoménal. Il aurait dû remporter le Grand Prix de Sakhir deux fois, mais une gaffe de son équipe et une crevaison l’en ont empêché.

par
Luc Domenjoz

«Ça fait très mal»

Le sort s’est acharné contre George Russell pendant ce Grand Prix de Sakhir. Parti en tête, menant largement les deux premiers tiers de course devant Valtteri Bottas, le jeune remplaçant de Lewis Hamilton allait signer un exploit incroyable et remporter le premier Grand Prix de sa carrière. Le sort bascule au 64e tour, à moins d’une demi-heure de l’arrivée.

Suite à la sortie de route de Jack Aitken, le remplaçant de George Russell chez Williams, l’écurie Mercedes décide de faire rentrer ses pilotes pour chausser des pneus neufs. Le problème, c’est que Valtteri Bottas était en délicatesse avec ses gommes - ses ingénieurs soupçonnaient une crevaison lente. Le Finlandais allait de toute façon s’arrêter.

Mais la neutralisation de la course pousse alors George Russell, en tête, à s’engouffrer le premier dans les stands. Il l’annonce à la radio, mais dans la stand, une panne de radio - rarissime - empêche ses ingénieurs d’appeler ses mécaniciens pour changer ses pneus.

Résultat: ce sont les mécanos avec les pneus de Bottas qui sont prêts. Quand Russell arrive, on lui chausse ces pneus-là. Et quand Bottas se présente, juste derrière, on réalise tout de suite que ce sont les pneus de Russell qu’on met sur sa voiture. On les retire tout de suite. Comme aucun autre train de gommes n’est prêt, on remet au Finlandais les gommes dures et usées avec lesquelles il vient d’arriver!

Quand à Russell, il ne reste plus qu’à le rappeler pour l’équiper des pneus initialement prévus pour lui - car rouler avec les pneus d’un autre vaut disqualification!

Le Britannique aura donc roulé un tour avec les pneus de Bottas quand il rentre à nouveau. Il repart loin, mais avec des gommes tendres. Il fonce, double Valtteri Bottas à l’extérieur du virage 6, au culot. Il pense encore pouvoir gagner. «Nos stratèges ont calculé que George pouvait encore tout juste prendre la tête dans le dernier tour», racontera plus tard Toto Wolff, le patron.

Oui, sauf que George Russell, revenu à la deuxième place, lancé à fond pour rattraper la Racing Point de Sergio Perez, connaît alors une crevaison. Nouvel arrêt. Cette fois, c’est la fin, le Britannique ne reprend la piste qu’en 15e place. A la force du poignet, il remonte à la 9e place et marque trois points - y compris le point du meilleur tour.

Sa course a été incroyable, folle, fantastique. Il a montré un talent fabuleux… mais il n’a pas gagné. «Je suis dégoûté d’avoir perdu la victoire deux fois, parce que je suis sûr que je pouvais battre Checo sans cette crevaison. Ça fait très mal. Gagner, ça aurait été un comte de fées. Quand j’étais devant Valtteri, vers la mi-course, j’ai commencé à y croire, je me disais que c’était trop beau pour être vrai. Mais j’espère que cette course va donner des migraines à Toto pour 2022…»

En 2021, George Russell pilotera une troisième saison chez Williams. Mais en 2022, lorsque le contrat de Valtteri Bottas sera terminé, pourquoi ne pas le voir aux côtés de Lewis Hamilton chez Mercedes? Ce dernier doit en tout cas regretter d’avoir fait la fiesta à Dubaï, juste avant le Grand Prix de Sakhir. Le fait qu’il ait contracté le COVID et qu’il ait été remplacé par George Russell a montré à tous qu’il n’est pas le seul à pouvoir battre Valtteri Bottas…

20’000 Euros d’amende pour Mercedes

Après la course, les commissaires sportifs ont entendu le représentant de l’écurie Mercedes, Ron Meadows, qui a expliqué le problème de la panne de radio qui a causé le mélange des pneus.

Une panne qui a incité les commissaires à la clémence: normalement, rouler avec de mauvais pneus vaut disqualification. Mais les commissaires ont jugé que George Russell avait été suffisamment puni pour avoir perdu la tête de la course.

En considérant que Mercedes a tout de suite corrigé son erreur en rappelant son pilote un tour plus tard, les commissaires ont condamné l’écurie Mercedes a une amende de 20’000 Euros. Mais le pilote garde ses points, les premiers de la carrière de George Russel en Formule 1.

Bottas à la dérive

Même s’il n’a pas gagné, George Russell rentre de ce Grand Prix de Sakhir comme le pilote de la journée, sinon celui de l’année. Grimper dans le châssis d’un autre, trop petit pour lui, avec des palettes d’embrayage inadaptées, en devant s’accoutumer à un autre volant, des autres procédures, une autre tenue de route, une autre manière de piloter, tout cela tient d’un exploit presque impensable.

En conséquence, celui qui a le plus souffert du week-end, c’est Valtteri Bottas. L’expérimenté Finlandais s’est fait souffler la vedette par ce jeune pilote, qui a été presque aussi rapide que lui lors des qualifications, et qui l’a nettement battu en course.

Après l’arrivée, Valtteri Bottas essayait de se rassurer en affirmant que rien n’était perdu pour lui, qu’il avait pensé pouvoir attaquer George Russell en fin de course et lui reprendre la première place: «Au départ, j’ai un peu patiné, et George est passé, c’est dommage. Mais ensuite, je restais à sa portée. Je savais que le premier relais serait difficile pour moi, mais je le rattrapais pendant le deuxième relais. Je savais que l’arrivée serait ouverte entre nous.»

Valtteri Bottas a souffert dans les dernier tours.

Valtteri Bottas a souffert dans les dernier tours.

KEYSTONE

Par contre, après le changement de pneus manqués, le Finlandais dut repartir avec les mêmes gommes… et ce fut la plongée dans le classement. «Sur la fin, mes pneus était catastrophiques. Quand vous reprenez la piste avec les mêmes pneus qu’en arrivant, et après avoir perdu 30 secondes, c’est terrible! En plus, les gommes avaient perdu leur température aux stands. La fin de course, c’était le cauchemar!»

Valtteri Bottas termine huitième, juste devant George Russell.

Leclerc pénalisé

Charles Leclerc a fait de la place au virage 4 de la course: arrivant nettement trop vite au freinage, le Monégasque n’a pas pu tourner et a été percuter la Racing Point de Sergio Perez. Pour le pilote Ferrari, tout comme pour Max Verstappen, emporté dans l’accident, c’était fini.

Sergio Perez, lui, a pu rejoindre les stands et faire changer son aileron abîmé. Reparti 18e, le Mexicain a tout de même pu remporter la course, montrant à quel point ce championnat est ouvert… les Mercedes mises à part.

Après la course, les commissaires sportifs de Sakhir ont jugé Charles Leclerc coupable de l’accrochage qui a éliminé Max Verstappen. Ils l’ont condamné à trois places de pénalité sur la grille de départ du prochain Grand Prix, à Abu Dhabi.

Viva Checo!

Personne ne l’attendait si bien placé: reparti 18e à la fin du premier tour après son arrêt aux stands, le Mexicain Sergio Perez Mendoza a remonté tout le peloton pour remporter le Grand Prix de Sakhir. En larmes dans sa voiture, il a dû attendre 192 Grands Prix et 10 ans pour cette première victoire, lui qui s’était lancé en F1 en 2011 chez Sauber.

Bien sûr, il a profité des problèmes des Mercedes pour s’imposer, mais il n’en mérite pas moins cette victoire. Pour l’instant, en dépit de son talent évident et des dizaines de millions de dollars de sponsors qu’il amène avec lui, il n’a trouvé place dans aucune voiture compétitive pour 2021.

Il reste la place d’Alex Albon chez Red Bull: une nouvelle performance moyenne du Thaïlandais, a Sakhir, risque de lui coûter sa place au détriment de Sergio Perez.

Mais rien n’est moins sûr: chez Red Bull, Helmut Marko, qui décide de la stratégie, n’apprécie guère le Mexicain. A en croire la rumeur, ce dernier ne serait pas un travailleur acharné. Il a pourtant montré un sacré talent en remportant ce Grand Prix pratiquement sans commettre d’erreur.

Sergio Perez n’en revient pas: il vient de remporter le premier Grand Prix de sa carrière.

Sergio Perez n’en revient pas: il vient de remporter le premier Grand Prix de sa carrière.

KEYSTONE

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
10 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

René

08.12.2020 à 08:52

Une panne de radio! La bonne blague, tout ça a été manigancer par Toto Wolf qui ne pouvait pas accepter que Russel gagne dans la voiture d'Hamilton. Comment dans ce cas exiger une augmentation de salaire pour Hamilton et de ce fait pour lui qui est son agent? Les spécialistes savent depuis longtemps que la voiture d'Hamilton est nettement supérieur à celle de Botas. Chez Mercedes tout est fait pour permettre à Hamilton de devenir le pilote le plus titré.

Jaimelamoto

08.12.2020 à 04:09

Des brêles ces pilotes de F1...sans leurs radios ils sont tout perdus...🤦‍♂️🤦‍♂️🤦‍♂️ On sait tous que dans ce sport tout se joue dans les stands...

yepyep

07.12.2020 à 23:22

c'est bon pour la planète