Publié

Naufrage du Costa ConcordiaUne passagère allemande retrouvée vivante

L’une des passagères allemandes qui était portée disparue a été retrouvée dans son pays où elle s’est présentée aux autorités locales.

«Nous ne nous arrêterons pas tant que nous serons certains qu’il ne reste plus personne sur le bateau», a indiqué à Filippo Marini, un porte-parole des garde-côte.

«Nous ne nous arrêterons pas tant que nous serons certains qu’il ne reste plus personne sur le bateau», a indiqué à Filippo Marini, un porte-parole des garde-côte.

AFP

Un des cinq corps retrouvés mardi dans l’épave du navire de croisière Concordia a été identifié comme celui d’un membre d’équipage hongrois, tandis qu’une Allemande considérée comme disparue s’est présentée aux autorités de son pays, ont annoncé mercredi les autorités italiennes.

La victime est un violoniste hongrois, Sandor Feher, a-t-on précisé de même source. Cinq corps d’hommes, qui endossaient des gilets de sauvetage, avaient été découverts mardi par des scaphandriers à plus de 20 mètres de profondeur.

Par ailleurs, l’une des passagères allemandes qui était portée disparue a été retrouvée dans son pays où elle s’est présentée aux autorités locales, a indiqué Giuseppe Linardi, préfet de Grosseto, ville proche du lieu du naufrage. «Mme Gertrud Goergens, qui était considérée comme disparue, est vivante et se trouve en Allemagne», a déclaré le préfet aux journalistes.

«Nous ne nous arrêterons pas tant que nous serons certains qu’il ne reste plus personne sur le bateau», a indiqué à Filippo Marini, un porte-parole des garde-côtes, interrogé sur la reprise éventuelle des recherches des disparus.

Le Concordia a fait naufrage dans la nuit de vendredi à samedi près de l’île italienne du Giglio, après avoir percuté un rocher. Il avait 4229 personnes à son bord, dont plus de 3200 passagers de 60 nationalités différentes et un millier de membres de l’équipage (serveurs, cuisiniers, magiciens, musiciens, acteurs, animateurs de spectacles, etc..) de 40 pays différents.

Le bilan officiel de la catastrophe est de 11 morts. 26 personnes sont toujours portées disparues mais certaines d’entre elles figurent sans doute parmi les victimes dont les corps n’ont pas encore été identifiés.

Il sauve son violon et se noie

Un violoniste hongrois employé sur le Costa Concordia, qui a fait naufrage au large de la Toscane, a trouvé la mort après avoir mis à l’abri son instrument, a raconté mercredi un des membres de l’orchestre du navire, dont il faisait partie.

Sandor Feher, âgé de 38 ans, attendait depuis «de longues minutes au premier étage pour voir ce qui allait se passer», selon le récit donné au quotidien hongrois Blickk par le pianiste Jozsef Balogh.

Après avoir aidé deux enfants à mettre leur gilet de sauvetage, Feher s’est éclipsé pour récupérer son violon, le replacer dans son étui et le cacher derrière le piano pour qu’il ne subisse aucun dommage, a raconté le pianiste.

Selon des témoins, Feher est ensuite revenu et a été vu pour la dernière fois alors qu’il tentait de monter à bord d’une embarcation de secours.

Onze corps ont été découverts dans la partie immergée du Concordia. Vingt sept passagers et membres d’équipage sont toujours portés disparus.

(AFP)

Votre opinion