Égypte: Une pâtissière arrêtée pour ses gâteaux sexy
Publié

ÉgypteUne pâtissière arrêtée pour ses gâteaux sexy

Les confiseries en forme de pénis ou de string, mangées par des femmes dans un club du Caire, n’ont pas plu aux autorités. Celle qui les a créées a été appréhendée et amendée.

par
Michel Pralong
Des poitrines, des fesses, des strings et même un pénis: les gâteaux ont fait rire les convives mais pas les autorités.

Des poitrines, des fesses, des strings et même un pénis: les gâteaux ont fait rire les convives mais pas les autorités.

Twitter

Lors d’une de leurs réunions régulières dans un club bon chic bon genre sur l’île de Gezira. au Caire, un groupe de femmes aisées a ouvert un carton de pâtisseries. À l’intérieur, elles ont découvert des gâteaux décorés de façon plutôt osée, avec des fesses, des poitrines, des strings et même un pénis. Pas du tout choquées, les convives ont ri et se sont régalées, postant des photos sur les réseaux sociaux. Images qui ont rapidement circulé.

Mais ces douceurs n’ont pas du tout plu à certains représentants du régime. Un parlementaire a interpellé le ministre des Sports (le club où se sont déroulés les faits est un grand complexe sportif de luxe), rapporte «The Independent», réclamant une enquête. La plus haute autorité religieuse du pays, le Dar al-Fatwa, a estimé qu’i s’agissait là d’une «agression contre le système de valeurs» du pays, rappelant que le Coran promet à tous ceux qui «favorisent l’indécence un châtiment douloureux dans ce monde et l’au-delà».

Livrées là par erreur

Si le régime du général Sissi n’est pas islamiste, il est très conservateur et peu enclin à la libération de la femme. Après enquête, la pâtissière qui a créé ces gâteaux (oui, en plus, c’était une femme) a été retrouvée et arrêtée. Elle a été brièvement détenue avant d’être libérée contre une caution d’environ 5000 livres égyptiennes (280 francs suisses). Le salaire moyen en Égypte est de 3500 livres.

Le comble, dans cette affaire, c’est que ces pâtisseries ont été livrées là par erreur. Elles étaient en fait destinées à un enterrement de vie de jeune fille. Et le club dans lequel se sont déroulés les faits a suspendu l’adhésion des femmes qui ont participé à cette dégustation coquine.

Votre opinion