Invention - Une peinture si blanche qu’elle refroidit les murs
Publié

InventionUne peinture si blanche qu’elle refroidit les murs

Capable de refléter jusqu’à 98,1% de la lumière du soleil, cette nouvelle substance pourrait faire baisser la température dans une maison mieux qu’un climatiseur.

par
Michel Pralong
Le professeur Xiulin Ruan avec un échantillon de sa peinture ultra-blanche.

Le professeur Xiulin Ruan avec un échantillon de sa peinture ultra-blanche.

Purdue University/Jared Pike

À l’époque, Coluche s’interrogeait sur le slogan d’une lessive réputée laver plus blanc que blanc. «J’ai peur que ça devienne transparent. C’est quoi comme couleur, plus blanc que blanc? C’est nouveau, ça vient de sortir». Eh bien oui, le plus blanc que blanc vient de sortir. Ou plutôt, un blanc très, comment dire, intense.

Les ingénieurs de l’Université Purdue, dans l’Indiana (USA), avaient déjà présenté en octobre 2020 une peinture ultra-blanche. Ils viennent d’annoncer une peinture encore plus blanche que l’ultra-blanche. Et qui a surtout pour effet de refroidir les surfaces sur lesquelles elle est étalée, comme le communique l’Université.

98,1% de la lumière reflétée

Pour faire simple: le noir absorbe la lumière, le blanc la reflète. Une teinte, nommée Vantablack est réputée pour être la plus noire de toutes puisqu’elle absorbe 99,9% de la lumière visible. La première peinture blanche présentée en octobre reflétait, elle, 95% de la lumière du soleil. La nouvelle parvient à 98,1%! Il existe déjà dans le commerce des peintures blanches pour rejeter la chaleur, mais elles ne reflètent qu’entre 80 et 90% de la lumière, selon l’université.

Illustration du refroidissement créé par le carré de peinture blanche, lorsqu’on le filme avec une caméra infrarouge.

Illustration du refroidissement créé par le carré de peinture blanche, lorsqu’on le filme avec une caméra infrarouge.

Purdue University/Joseph Peoples

Selon les chercheurs, une surface de 300 m² peinte en ultra-blanc génère une puissance de refroidissement de 10 kilowatts. «C’est plus puissant que les climatiseurs centraux utilisés dans la plupart des maisons», a déclaré Xiulin Ruan, professeur de génie mécanique à Purdue.

Comment ont-ils réussi à créer un tel blanc? Dans la peinture, il y a une très forte concentration (60%) de sulfate de baryum, utilisé notamment pour rendre plus blanc le papier photo ou les cosmétiques. En outre, les particules de ce sulfate sont toutes de tailles différentes dans cette peinture, ce qui permet de diffuser plus largement le spectre lumineux et contribue à la réflectance la plus élevée.

Il existe encore une marge de manœuvre pour rendre cette peinture plus blanche, mais elle est très faible. Si l’on augmente en effet la concentration de particules, la peinture aura davantage de risque de se désagréger ou de se décoller.

Commercialisable dans un ou deux ans

L’université a déposé une demande de brevet pour cette peinture et travaille avec des entreprises pour sa commercialisation, qui pourrait se faire d’ici un ou deux ans.

Votre opinion