Suisse: Une pétition pour donner la parole aux victimes d’endométriose lancée
Publié

SuisseUne pétition pour donner la parole aux victimes d’endométriose lancée

La pétition qui sera adressée au Conseil national et au Conseil des États demande que les victimes soient entendues.

L’endométriose provoque en partie de fortes douleurs.

L’endométriose provoque en partie de fortes douleurs.

Pexels/Polina Zimmerman

Endo-Help, l’Association suisse de l’endométriose, et S-Endo, une association réunissant des femmes souffrant d’endométriose et leurs proches pour les informer sur la maladie et les soutenir, ont lancé une pétition pour donner la parole aux personnes atteintes d’endométriose.

La pétition, qui à l’heure actuelle a déjà réuni plus de 3600 signatures, sera ensuite adressée au Conseil des États et au Conseil national. Les revendications des deux associations présentées sur le site de la pétition sont les suivantes:

  1. «Augmenter les contributions financières à la recherche sur l’endométriose;

  2. Financer le développement de traitements thérapeutiques adéquats;

  3. Créer une prise en charge pluridisciplinaire pour un diagnostic plus efficace en impliquant les organismes cantonaux;

  4. Financer des campagnes de sensibilisation au niveau national;

  5. Reconnaître l’endométriose comme une maladie généralisée à tout le corps;

  6. Créer et rembourser les méthodes de diagnostic, les traitements thérapeutiques et leur suivi»

Rappelant que cette maladie touche «une femme sur dix en âge de procréer», les deux associations déplorent aussi que « l’endométriose n’est souvent diagnostiquée qu’après de nombreuses années d’errance». Elles estiment que «le délai de diagnostic dépend, d’une part, du manque de sensibilisation auprès de la population et des médecins et, d’autre part, de la difficulté d’accès aux possibilités de diagnostic et l’absence de traitement».

Les deux associations sont convaincues que par ce biais il sera possible «de sensibiliser davantage la population, mais aussi le corps médical, et d’améliorer la prise en charge des patientes atteintes d’endométriose en Suisse».

(comm/aze)

Votre opinion