Enquête: Une pharma internationale soupçonnée d’avoir arnaqué un grossiste suisse

Publié

EnquêteUne pharma internationale soupçonnée d’avoir arnaqué un grossiste suisse

La Commission de la concurrence a ouvert une enquête contre une entreprise pharmaceutique active au niveau international pour un possible abus de position dominante.

Le siège de la Comco à Berne.

Le siège de la Comco à Berne.

20min/Matthias Spicher

Une enquête a été ouverte par la Commission de la concurrence (ComCo) contre une entreprise pharmaceutique active au niveau international. Elle est soupçonnée d’avoir refusé de fournir des produits à un grossiste pharmaceutique suisse aux conditions plus favorables à l’étranger. Ce refus pourrait enfreindre la loi sur les cartels, fait-elle savoir mardi dans un communiqué.

Interrogée, la Comco a refusé de dévoiler le nom des entreprises concernées. La pharma internationale sera connue dans deux semaines via la «Feuille officielle». Concrètement, la Comco cherche à savoir si celle-ci, relativement puissante, a abusé de sa position dominante. Des produits nutritifs oraux ou par sonde sont concernés.

Depuis le début de l’année, la Comco applique les nouvelles dispositions concernant le pouvoir de marché relatif. «Une entreprise dispose d’un pouvoir de marché relatif lorsque d’autres entreprises sont dépendantes en matière d’offre ou de demande d’un produit ou d’une prestation de telle sorte qu’il n’existe pas de possibilités suffisantes et raisonnables de se tourner vers des sources alternatives», explique-t-elle. Ces nouvelles dispositions de la loi sur les cartels visent notamment à lutter contre l’îlot de cherté suisse et découlent de l’initiative pour des prix équitables.

(cht/comm)

Ton opinion

6 commentaires