Actualisé

AllemagneUne piste de l'enquête sur les crimes néonazis mène en Suisse

L'enquête suite aux crimes néonazis commis en Allemagne, passe par le pays. Une personne de nationalité suisse est soupçonnée d'avoir soutenu une organisation criminelle.

(Image d'illustration)

(Image d'illustration)

AFP

Dans le cadre d’une série de crimes commis en Allemagne par une cellule néonazie, une piste mène en Suisse. Le Ministère public de l’Oberland bernois a ouvert une procédure suite à une demande d’entraide judiciaire venue d’Allemagne.

Une personne a été interpellée et a passé deux jours en détention, a indiqué samedi la police cantonale bernoise, confirmant une information de la radio alémanique DRS.

Cette personne de nationalité suisse est soupçonnée d’avoir soutenu une organisation criminelle. Les soupçons concernent l’arme du crime et la manière de se la procurer.

Arrêtée le 20 janvier, cette personne n’était pas connue des services de police, ont précisé les autorités dans un communiqué. Les investigations n’ont jusqu’à présent pas permis de constater des liens avec les milieux d’extrême droite.

Le trio néonazi en question avait vécu sans être inquiété à Zwickau, dans l’est de l’Allemagne. Il est soupçonné d’être responsable des meurtres de neuf migrants entre 2000 et 2006 et de celui d’une policière en 2007. En 2001 et 2004, il aurait aussi commis des attentats à l’explosif à Cologne qui ont fait 23 blessés.

Deux membres du trio se sont suicidés en automne dernier après le braquage raté d’une banque. Le troisième, une jeune femme, est en détention préventive.

(ats)

Votre opinion