Publié

GenèveUne planche de salut pour le Salon de l’auto

Après deux éditions annulées en raison du Covid, le Salon international de l’automobile est en passe de signer un accord avec un acteur privé. Une édition 2022 est d’ailleurs envisagée.

par
lhu
Ce nouveau partenaire, dont l’identité reste encore inconnue à ce stade, serait étranger.

Ce nouveau partenaire, dont l’identité reste encore inconnue à ce stade, serait étranger.

PATRICK MARTIN

Le Salon international de l’automobile de Genève voit le bout du tunnel. Après deux années d’absence en raison de la crise sanitaire, la plus grande manifestation suisse est en passe de signer un accord avec un acteur privé, révèle la RTS. Ce nouveau partenaire, dont l’identité reste inconnue à ce stade, serait étranger. Une communication devrait être faite à la fin du mois de mars.

L’avenir de l’événement, qui attire chaque année quelque 600’000 visiteurs, semble désormais assuré. Une édition 2022 est d’ailleurs envisagée. Cette dernière devrait se dérouler à Genève. Plusieurs options avaient été étudiées pour sauver la manifestation, notamment le rachat par le centre d’exposition et de congrès de Palexpo, ainsi qu’un prêt de 17 millions de francs de la part du Canton. Les deux solutions n’avaient finalement pas abouti.

Votre opinion

16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ah les boomers

02.03.2021, 14:26

Gngngn « le salon de l’auto promue la pollution » la plupart de ceux qui commentent ça ici, ont leur permis et probablement une voiture... l’hypocrisie :)

tchuess à jamais

02.03.2021, 13:59

Le Salon de l'Auto participe à la nuit des Morts Vivants ? 😡😡😡😡😡😡 tout ce qu'il mérite, c'est de rester six pieds sous terre et de passer dans la catégorie "souvenirs". Bye bye le Salon de l'Auto 🥳🥳🥳

Joran Dagobin

02.03.2021, 13:30

Les quelques commentaires ci-dessous sentent la jalousie de ceux qui ne peuvent pas s'acheter une jolie voiture. Navrant.