Motocylisme: Une première avec des larmes pour Petrucci
Publié

MotocylismeUne première avec des larmes pour Petrucci

Le pilote italien a remporté chez lui au Mugello sa toute première course en MotoGP, dimanche après-midi.

par
Jean-Claude Schertenleib
Mugello
AFP

C’était son rêve de toujours, depuis gosse: gagner un GP. Sur le circuit du Mugello. Danilo Petrucci est l’antithèse du pilote moderne. Issu du motocross, dont il a gardé un physique qui ne l’a pas toujours aidé, il a longtemps été l’homme à tout faire pour Ducati, placé notamment dans le team satellite Pramac. Sa grande chance allait venir: engagé comme numéro 2 de Dovizioso dans le team officiel de la marque italienne en remplacement de l’encombrant Jorge Lorenzo, «Petrux» allait encore faire le boulot.

Au Mugello, ce dimanche de fête nationale italienne, il a senti que c’était son jour. Il a tout donné, résisté à toutes les attaques. Et il a gagné, au terme d’une des courses les plus spectaculaires vues depuis longtemps. L’Italien a battu finalement Marc Marquez de 43 millièmes et son «leader» Andrea Dovizioso de 338. De quoi lui tirer quelques larmes de bonheur. Coup de chapeau aussi à Alex Rins, revenu de nulle part avec la Suzuki, pour terminer quatrième. Et Valentino Rossi? Loin aux essais, il a perdu toutes ses chances de remontée en sortant une première fois de la piste, alors qu’il se bagarrer avec Joan Mir, avant d’être éliminé sur chute.

Votre opinion