30.01.2019 à 14:40

Une «première» comme si de rien n'était

Hockey sur glace

Anna et Marc Wiegand ont dirigé le match entre Winterthour et la Chaux-de-Fonds mardi. Elle est la première femme à diriger une rencontre professionnelle en Suisse.

par
Cyrill Pasche
Marc Wiegand et Anna Wiegand ont dirigé le match de Swiss League entre Winterthour et La Chaux-de-Fonds.

Marc Wiegand et Anna Wiegand ont dirigé le match de Swiss League entre Winterthour et La Chaux-de-Fonds.

SIHF

C'est une première dans le hockey suisse: Anna Wiegand (34 ans), l'épouse de l'arbitre professionnel de National League Marc Wiegand, est devenue mardi la première femme à diriger un match de niveau professionnel en Suisse.

C'était aussi, bien sûr, la première fois qu'un couple marié arbitrait à ce niveau. «Cela a été une belle expérience pour nous deux», confie Marc Wiegand. «Anna était certainement un peu plus nerveuse que moi avant cette rencontre puisqu'il s'agissait de son premier match à ce niveau. J'avais imaginé comment je pourrais l'aider dans certaines situations, mais je n'ai pas eu à le faire. Et puis, je devais aussi me concentrer sur mon match. Tout s'est bien passé et elle a vraiment fait un excellent job pour ses débuts.»

Pour bien marquer le coup, les deux formations de Swiss League, Winterthour et La Chaux-de-Fonds, ont choisi de se départager tout au bout du suspense, soit à l'issue des tirs au but. Les Zurichois ont finalement eu le dernier mot devant 757 spectateurs.

«Ce qui nous a le plus surpris finalement, c'est que les équipes ont vraiment abordé cette rencontre comme si de rien n'était: ni les joueurs, ni les joueurs, nous ont fait de remarques, que ce soit avant ou après le match. C'est plutôt bon signe car cela montre que nous avons été perçus comme un duo d'arbitres et pas comme un couple marié qui dirige un match de hockey.»

Anna Wiegand, douze années d'expérience en arbitrage, dirigeait principalement des matches du championnat des juniors élites A (meilleur niveau M20), de MySports League, de 1ere ligue ainsi que des compétitions internationales chez les dames, comme aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014.

Se verra-t-elle confier à l'avenir davantage de matches en Swiss League et, pourquoi pas, un jour en National League?

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!