Obsèques d'Elizabeth II: «On a pu voir quelques larmes autour de nous»

Actualisé

Royaume-UniUne Romande aux funérailles: «On a pu voir quelques larmes autour de nous»

Annick habite à Londres depuis sept ans et a déjà participé à plusieurs événements royaux. Nous l’avons suivie ce matin avec son amie Nathalie.

par
Fabio Dell'Anna
(Londres)
1 / 4
Nathalie (à g.) et Annick à la fin de la cérémonie.

Nathalie (à g.) et Annick à la fin de la cérémonie.

Lematin.ch
La foule écoutait religieusement la messe.

La foule écoutait religieusement la messe.

Des stands de nourritures étaient à disposition des gens.

Des stands de nourritures étaient à disposition des gens.

lematin.ch

Hors de question d’aller à Westminster ou Buckingham Palace. Annick, 42 ans, savait d’avance qu’il serait impossible d’y trouver une bonne place, lundi matin, pour les funérailles de la reine. La Fribourgeoise domiciliée à Londres depuis sept ans a opté pour Hyde Park pour regarder l’événement. «J’ai dû trouver un compromis. Même si voir le cercueil aurait été un grand moment, je voulais tout de même savoir comment allait se dérouler la cérémonie.»

Elle s’est alors levée à 7 heures du matin pour retrouver sur place son amie Nathalie. Cette dernière habite la capitale anglaise depuis 14 ans et vient de Marseille (F). «On m’a dit qu’il fallait faire la queue à 4 heures du matin pour une place à Westminster. Je voulais dormir un peu, car je reviens de vacances. Bon, je me suis quand même réveillée à 6 heures», rigole-t-elle.

Une gourde pour faire pipi

«Nous nous sommes contactées la veille pour venir ensemble. On a pris du café, des croissants, des sandwichs et une couverture», raconte la Suissesse. «J’avais même emmené une gourde pour faire pipi dedans, mais il y a plein de toilettes», ajoute la Française de 35 ans. En effet, malgré quelques bouchons au début du parc, tout était extrêmement bien organisé dans l’enceinte. Plusieurs stands de nourriture, énormément de WC et des écrans géants pour regarder les obsèques en direct.

Le parc s’est rempli très rapidement. À 10 h 30, plus personne ne pouvait y accéder. Autour des deux copines, on aperçoit une famille en train de manger des donuts, un couple déguster tranquillement son chocolat chaud, mais aussi un groupe de trois jeunes femmes boire des gin tonics. Des personnes très différentes qui ont pourtant tous réagi de la même manière dès le début des funérailles.

Lors de l’hymne national, le soleil est arrivé et quelques personnes ont versé une larme à Hyde Park.

lematin.ch

«Les gens étaient très silencieux. Ils se comportaient comme s’ils étaient dans l’église», détaille Nathalie. Même les chuchotements recevaient des remarques ou des regards. Cela n’a pas étonné Annick. «Les Anglais sont tellement droits et respectueux de manière générale. Par exemple, s’ils font la file, ils ne vont pas bouger d’un millimètre. Ils sont hypercalmes, tout le temps.»

D’ailleurs, les deux femmes ont beaucoup apprécié les deux minutes. L’hymne national a été leur moment préféré car au même moment les premiers rayons de soleil de journée ont fait leur apparition. «On a pu voir quelques larmes autour de nous. Sinon, la cérémonie était très solennelle et très fluide. C’était à la hauteur de ce qui pouvait être attendu. Je suis un peu déçue qu’il n’y avait pas une petite chanson comme pour l’enterrement de Lady Di», ajoute la Fribourgeoise avant que Nathalie précise: «C’est normal, ces obsèques sont nationales alors que pour Diana ce n’était pas le cas. J’étais par contre étonné de voir la première ministre britannique lire la Bible.»

Son quatrième événement royal

De manière générale, elles sont ravies d’avoir fait le déplacement. «J’étais déjà venue pour le mariage de Meghan et Harry, les 90 ans de la reine, ainsi que son jubilé cette année pour sentir l’ambiance. Cela me paraissait normal de revenir aujourd’hui. C’est un moment historique», explique la Romande. «Je suis guide à Londres. Mes clients vont certainement me demander si j’y étais. Cela me permettra de donner plus de détails», dit la Marseillaise.

Vers 14 h 30, une grande partie du public était déjà partie. Dès la fin de la messe le quart avait déjà disparu. Pour nos deux amies, elles préfèrent attendre encore un peu avant de quitter les lieux afin de passer une journée sans stress. Alors que la foule se déplace, elles regardent sur les écrans la reine transportée dans un corbillard pour son dernier voyage en direction de Windsor.

Ton opinion