Ski alpin: Une Romande fait face à une piste où elle a tant souffert
Publié

Ski alpinUne Romande fait face à une piste où elle a tant souffert

La jeune fribourgeoise Noémie Kolly sera pour la troisième fois de sa vie dans un portillon de départ en Coupe du monde vendredi matin, à Crans-Montana.

par
Jérémy Santallo
Noémie Kolly a fait face aux médias en milieu de semaine à Crans-Montana.

Noémie Kolly a fait face aux médias en milieu de semaine à Crans-Montana.

freshfocus

La journée de mercredi ne fut pas un long fleuve tranquille à Crans-Montana. Attendue par les journalistes, Noémie Kolly joue les prolongations. Quelques heures plus tôt, le premier entraînement de la descente a duré plus longtemps que prévu. La faute notamment à deux interruptions après des chutes sur la piste du Mont-Lachaux. «Cela a été une longue journée, abondait Noémie Kolly, lors du point presse du milieu de semaine. Quand tu attends au départ et que tu entends qu'il se passe un incident plus bas, ce n'est pas facile pour la tête. J'ai fait une petite faute sur le haut mais globalement, ça s'est bien passé. C’était surtout une prise de température avec la neige.»

Seule Romande au sein de l’équipe de Suisse de vitesse ce week-end, la skieuse de La Berra connaît bien les lieux, elle qui a terminé au troisième rang en Coupe d’Europe sur le Haut-Plateau la semaine dernière. «J'étais très étonnée de mon résultat, c’était vraiment que du positif car je pensais que cela prendrait un peu plus de temps pour revenir de me blessure.» Elle a surtout retrouvé un tracé sur lequel elle a souvent joué de malchance. «Je connais très bien la piste, aussi parce que j'ai eu énormément de chutes ici. J'appréhendais un peu (ndlr: lors de la Coupe d’Europe) car je n’ai que trop rarement franchi la ligne d’arrivée. Mais ça s'est tellement bien passé la semaine dernière que je me dis que cela ne peut que bien aller ce week-end.»

Après un hiver blanc lors de l’exercice précédent – elle s’était déchirée les ligaments du genou droit durant un entraînement en géant à Saas-Fee en août 2019 –, Noémie Kolly rêve secrètement de marquer de nouveaux points en Coupe du monde, près de deux ans après sa 29e place en descente à Garmisch-Partenkirchen pour ses grands débuts au plus haut niveau. «Je n’ai pas d’attente particulière, ni d’objectif chiffré précis. Je sais que cela sera difficile de se battre avec les toutes meilleures, concède celle qui a fait son retour en Coupe du monde juste avant Noël, lors du super-G de Val d’Isère (36e). J'aimerais intégrer le top 30 mais je ne serai pas déçue si je n’y arrive pas».

Votre opinion