05.08.2019 à 06:00

FribourgUne semaine que le traileur des Paccots reste introuvable

Les recherches sur le terrain sont toujours en cours. Mais l'espoir de retrouver le quadragénaire vivant s'amenuise. Le disparu vit à Châtel-Saint-Denis avec son épouse et ses deux enfants.

par
Evelyne Emeri
Lundi 29 juillet à 17h23: voici la dernière image de Paulo P., extraite de la vidéosurveillance d'un restaurant des Paccots (FR).

Lundi 29 juillet à 17h23: voici la dernière image de Paulo P., extraite de la vidéosurveillance d'un restaurant des Paccots (FR).

Police cantonale Fribourg

Depuis lundi 29 juillet, en fin de journée, Paulo P., 43 ans, s'est littéralement évanoui dans la nature. Volatilisé. Laissant dans l'inquiétude et dans l'angoisse sa famille et ses proches. Seule la caméra de vidéosurveillance d'un restaurant des Paccots (commune de Châtel-Saint-Denis) a figé sa dernière image à 17h23. On l'y voit en tenue de sport, vêtu d'un t-shirt rouge de Morat-Fribourg, munis de bâtons de randonnée. Passionné de trail, ce Portugais à la corpulence athlétique connaît bien la région. Marié et père de deux enfants, il vit depuis une dizaine d'années à Châtel-Saint-Denis (FR).

Le disparu est recherché activement sur une superficie d'environ 20 km2.

Le disparu est recherché activement sur une superficie d'environ 20 km2.

Sur le parcours du Trail

Sa voiture a été retrouvée sur le parking des Rosalys de la petite station, point de départ de son itinéraire du jour. Une boucle de 17 km qui correspond à un des parcours du Trail des Paccots auquel il a participé le 7 juin dernier. Le quadragénaire est membre du Trail Training Team (TTT), fondé il y a quelques années, et s'entraîne à ce titre régulièrement avec les autres adeptes ou seul. «Il cheminait effectivement en direction du téléski du Pralet et de ce parcours. La police a pu confirmer qu'il était passé par là grâce à son portable», affirme Lionel, coach et fondateur de TTT. Son ordinateur (ndlr. via sa montre connectée) indique également qu'il parcourait souvent cette boucle.»

Disparition très inquiétante

La police cantonale fribourgeoise a déjà lancé deux alertes. La première le 30 juillet, la seconde le 1er août. La disparition du quadragénaire est jugée très inquiétante. D'importantes recherches sont déployées depuis une semaine sur le terrain. Elles n'ont pas cessé pour l'instant. Des agents de la police cantonale et communale, des spécialistes alpins, des conducteurs de chiens, des pompiers, des hélicoptères, des soldats de l'armée en cours de répétition, des spéléologues et des plongeurs sont à pied d'œuvre. Des amis de Paulo P. – des traileurs en particulier – ainsi que des tiers ne connaissant pas la région se mobilisent aussi, venus en soutien, en renfort. Plus de cent personnes sont actives, désespérément à la recherche du disparu.

20 km2 passés au peigne fin

«En fonction des besoins, des secteurs de recherches et des indices que nous parvenons à récolter, nous décidons du type de déploiement, détaille Bernard Vonlanthen, porte-parole à la police cantonale fribourgeoise. Trois fois par jour, nous faisons un point de situation. Et nous déterminons le moyen le plus adapté et le plus efficace. Dimanche par exemple, des plongeurs ont dragué la Veveyse. Nous avons délimité une superficie de recherches d'environ 20 km2. Nous avons déjà parcouru près de 3000 km dans les Préalpes fribourgeoises et vaudoises.» Et toujours rien. Du jamais vu pour la colonne de secours.

D'autres traileurs l'ont-ils aperçu?

«Nous recherchons des témoins. C'est une région très courue, il faisait grand beau. C'est une course de 17 km. D'autres traileurs, partis ce même lundi 29 juillet, l'ont peut-être vu. Si c'est le cas, qu'ils se manifestent auprès de nous, insiste encore le communicant, Tout ce que nous savons, c'est qu'il est parti seul en randonnée. Il avait l'habitude. C'est un sportif expérimenté.»

evelyne.emeri@lematin.ch

*Tout renseignement est à communiquer à la police cantonale de Fribourg au 026 304 17 17.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!