Kenya: Une simulation d'attaque terroriste vire au drame
Publié

KenyaUne simulation d'attaque terroriste vire au drame

Un mort et environ 40 blessés sont à déplorer après une simulation d'attaque terroriste dans une université de Nairobi.

Un mouvement de panique a eu lieu pendant l'exercice de sécurité parmi les étudiants.

Un mouvement de panique a eu lieu pendant l'exercice de sécurité parmi les étudiants.

DR/capture écran twitter

Les étudiants pris de panique ont sauté par les fenètres de l'université.

«Un membre du personnel», une femme de 33 ans, «est décédée de graves blessures à la tête», a indiqué dans la soirée Betty Ngala, directrice de la communication de l'université. Deux blessés étaient hospitalisés dans un état critique, selon un médecin d'un hôpital de Nairobi. La plupart des blessés souffrent de fractures aux membres après avoir sauté d'étages élevés, pris de panique.

Selon elle, une quinzaine de blessés restaient hospitalisés lundi soir et 22 n'ont pas nécessité d'hospitalisation. «La plupart des blessés (hospitalisés) souffrent de fractures aux membres, après avoir sauté d'étages élevés», a-t-elle expliqué à l'AFP.

Nombreuses fractures

A l'hôpital Nairobi West, «deux patients sont dans un état critique et 14 sont dans un état stable, la plupart souffrent de fractures, les autres de blessures à la tête», a indiqué l'un des médecins, le Dr Evans Mwendwa, à la radio Capital FM. D'autres étudiants ont été transportés vers d'autres hôpitaux.

«Un exercice de sûreté et de sécurité avec simulation, dûment autorisé, a été mené sur le campus de l'Université» lundi, a expliqué dans un communiqué la direction de l'université. Cette simulation, organisée avec la police, visait «à tester la préparation de la communauté universitaire et des équipes de secours en cas d'attaque. Malheureusement, certains étudiants et membres du personnel ont paniqué et ont été blessés», poursuit le communiqué.

(AFP)

Votre opinion