05.03.2019 à 12:45

Une Suissesse trop rapide pour les hommes

Cyclisme

Nicole Hanselmann était seule en tête quand elle a été arrêtée: elle rattrapait le peloton de la course masculine!

par
Sport-Center

C'est une mésaventure plutôt rare qui est arrivée à la cycliste suisse Nicole Hanselmann (27 ans): alors qu'elle était seule en tête d'une course en Belgique, elle a été arrêtée par les organisateurs. Motif: elle était en train de revenir sur le peloton de la course masculine!

Cet épisode s'est produit dimanche, à l'occasion du 74e «Circuit Het Nieuwsblad», une course UCI World Tour (de niveau 1.UWT) qui se dispute dans les Ardennes flamandes, entre Gand et Ninove. Il faut savoir que le départ de la course féminine n'a été donné que dix minutes après celui de la course masculine.

La Zurichoise Nicole Hanselmann s'est senti des fourmis dans les jambes: la coureuse du Bigla Pro Team a attaqué dès le 7e kilomètre et s'est rapidement retrouvée en tête. Mais, une trentaine de kilomètres plus tard, alors que son avance était de plus de 2 minutes, elle a été arrêtée par les officiels. Elle était en train de revenir sur l'arrière du peloton masculin! Les organisateurs ont estimé que c'était trop dangereux. Ils ont donc neutralisé la course féminine, de manière à rétablir un écart plus important avec la course masculine.

Nicole Hanselmann a été autorisée à repartir, mais le mal était fait. Coupée dans son élan, elle a été reprise par le peloton et a terminé la course au 74e rang. «Cette situation me rend triste, a-t-elle confié au site «Cyclingnews». J'étais dans une bonne forme, mais quand le peloton voit que vous êtes arrêtée, il a forcément une nouvelle motivation et veut vous rattraper.»

Elle a ensuite décrit la scène: «Je pouvais juste voir les ambulances de la course masculine. Je pense avoir été arrêtée cinq à sept minutes, et c'est juste le genre de choses qui tue tes chances.»

Après coup, la cycliste zurichoise a posté une photo d'elle en train d'attendre sur son compte Instagram. Elle a accompagné sa publication du commentaire suivant (en anglais): «Aujourd'hui avait lieu la première classique en Belgique. J'ai attaqué après 7 kilomètres et j'ai été seule devant pour environ 30 kilomètres... Mais c'est alors qu'est arrivé un moment fâcheux, quand j'ai aperçu l'arrière du peloton des hommes. Les autres femmes et moi étions sans doute trop rapide ou les hommes trop lents...»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!