Actualisé

Etats-UnisUne tête de lézard dans sa salade à six dollars

Robin Sandusky n'a pas aimé la salade qu'elle venait de se faire livrer à son bureau. Ce qu'elle croyait être un bout d'asperge était tout autre...

par
Marion Clément

La New-Yorkaise Robin Sandusky n'a pas terminé sa salade végétarienne de midi.

Comme à son habitude, Robin Sandusky, 31 ans, aime manger au bureau – elle travaille pour le théâtre à Manhattan – et se fait donc régulièrement livrer ses plats à midi. Mais jeudi, elle a failli croquer malencontreusement un reptile caché entre les feuilles de sa salade végétarienne.

«J'ai d'abord cru que c'était un bout d'asperge», a raconté la malheureuse cliente à la chaîne ABC. Choquée par sa découverte, elle a fait constater à sa collègue que c'était bien une tête de lézard avec un œil mi-clos et un bout de patte, puis a pris une photo avant de refermer sa boîte sans finir son mets.

Plus faim

Enfin elle a contacté la chaîne de restauration pour demander à être remboursée. Laquelle chaîne, tout en s'excusant, lui a proposé de lui amener une nouvelle salade verte. Mais Robin Sandusky n'avait plus d'appétit et a refusé cet échange.

A la chaîne ABC, le gérant de la chaîne Guy&Gallard a assuré qu'en 20 ans, il n'avait jamais vu un tel visiteur dans ses salades. Reste à savoir si la cliente, devenue célèbre à cause d'une tête coupée, recommandera un tel encas, si sain soit-il.

En décembre dernier, une consommatrice de Manhattan avait découvert une grenouille dans sa salade verte commandée dans une autre chaîne de restauration.

Votre opinion