Météo extrême - Une tornade fait au moins cinq morts en République tchèque
Publié

Météo extrêmeUne tornade fait au moins cinq morts en République tchèque

Le passage d’une tornade jeudi soir dans la région d’Hodonin a fait au moins cinq morts et des dizaines de blessés, selon un nouveau bilan publié vendredi.

Une tornade accompagnée de grêlons s’est abattue jeudi sur le sud-est de la République tchèque, faisant au moins cinq morts et des dizaines de blessés selon un nouveau bilan.

Au moins cinq personnes sont mortes et des dizaines ont été blessées en raison d’une tornade accompagnée de grêlons qui a rasé jeudi des maisons dans plusieurs villes du sud-est de la République tchèque, ont indiqué les services de secours vendredi qui recherchaient toujours d’autres victimes.

«C’est l’enfer sur Terre», a déclaré le gouverneur régional Jan Grolich après avoir visité la zone touchée.

«Nous n’avons pu malheureusement sauver trois patients», a déclaré Hedvika Kropackova, porte-parole des services locaux d’urgence. Soixante-trois blessés ont dû être hospitalisés dont dix grièvement atteints, a-t-elle précisé.

«Mais il y en aura davantage car nous sommes en train de transporter des personnes blessées durant la nuit et qui ont appelé plus tard», a ajouté la porte-parole. Dans plusieurs endroits, les secouristes se trouvent toujours sur place pour fouiller les décombres.

Des grêlons gros comme des balles de tennis

Des secouristes venus d’Autriche et de Slovaquie voisines participent aux opérations et l’armée tchèque a été déployée dans la région.

Le gouvernement a mobilisé l’armée pour aider aux opérations de secours dans la région.

Le gouvernement a mobilisé l’armée pour aider aux opérations de secours dans la région.

AFP

La tornade, avec des grêlons de la taille d’une balle de tennis, a frappé plusieurs villes et villages dont Hodonin, à la frontière avec la Slovaquie. Dans cette ville, l’hôpital a pris en charge des dizaines de blessés et une maison de retraite ainsi que le zoo local ont été détruits.

«Nous déménageons les résidents de la maison de retraite dans un hôtel de la ville», ont déclaré sur Facebook les responsables d’Hodonin.

La région a également subi des coupures de courant de grande ampleur, avec 78’000 foyers et entreprises privés d’électricité vendredi matin. Le trafic a dû être interrompu sur une importante autoroute reliant Prague à Bratislava.

Sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on pouvait voir des bâtiments détruits, des arbres arrachés, ainsi que des incendies.

La moitié d’un village rasée

Le ministre de l’Intérieur, Jan Hamacek, a déclaré que plus de 1000 maisons avaient été touchées par la tempête.

Marek Babisz, l’adjoint au maire du village de Hrusky durement frappé par la tornade, a déclaré que la moitié de son village avait été rasée. Des spécialistes vérifient maintenant la partie du village la plus touchée «pour déterminer quelles maisons seront démolies et lesquelles peuvent être sauvées», a-t-il déclaré.

L’église de Hrusky a perdu dans la tornade son beffroi et son toit.

Le nettoyage est en cours dans la partie la moins touchée du village, avec des camions-conteneurs qui arrivent et repartent pleins de débris. «Nous essayons maintenant d’assurer qu’il y ait de la nourriture et de l’eau pour tout le monde afin qu’ils puissent manger au moins un peu», a déclaré Marek Babisz.

La tempête de grêle a également endommagé le château de la ville voisine de Valtice qui fait partie du paysage culturel de Lednice-Valtice classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La présidente slovaque Zuzana Caputova a exprimé ses condoléances et souhaité «beaucoup de force» aux Tchèques, sur Facebook.

Les intempéries en République tchèque ont obligé le Premier ministre Andrej Babis à rester à Bruxelles après un sommet européen en raison des dangers qu’aurait représentés un atterrissage à Prague.

En Pologne voisine, une tornade a frappé également jeudi la province méridionale de Malopolska, endommageant des toits et blessant une personne, selon des médias locaux.

Les tornades sont rares en République tchèque. La dernière en date de taille notable remonte à 2004 et avait endommagé une cinquantaine de maisons dans la ville de Litovel (Est).

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires