Moyen-Orient: Une trentaine de morts dans le sud de l'Irak
Publié

Moyen-OrientUne trentaine de morts dans le sud de l'Irak

Le groupe Etat islamique a revendiqué le double attentat à la voiture piégée dans les régions du sud du pays, à prédominance chiite.

Une voiture piégée a explosé samedi près de Bagdad.

Une voiture piégée a explosé samedi près de Bagdad.

Keystone

Le groupe Etat islamique a revendiqué le double attentat à la voiture piégée qui a fait dimanche au moins 33 morts dans la ville de Samawa dans le sud de l'Irak, région à prédominance chiite et difficile d'accès pour les groupes djihadistes sunnites.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l'organisation djihadiste, a affirmé que deux kamikazes avaient fait exploser leurs voitures visant des membres des forces de la sécurité à Samawa.

«Les hôpitaux ont reçu 33 morts», a affirmé à l'AFP un responsable médical de la province de Mouthanna. Un responsable du commandement des opérations de la province a confirmé le bilan.

Après un attentat samedi

«La première voiture a explosé vers midi près d'une station de bus dans le centre-ville, suivie cinq minutes plus tard par l'explosion d'une deuxième voiture à quelque 400 mètres», a indiqué un responsable de la police.

Samawa (230 km au sud de Bagdad) est la capitale de la province de Mouthanna frontalière de l'Arabie saoudite, et se trouve au coeur d'une région peuplée majoritairement de chiites.

Samedi, une voiture piégée a explosé près de Bagdad, visant un pèlerinage chiite. L'attaque qui a fait au moins 23 morts a été revendiquée par le groupe djihadiste, Etat islamique (EI).

L'EI contrôle toujours de larges pans de territoire irakien à l'ouest et au nord de Bagdad, mais perd du terrain face à l'avancée des forces irakiennes, soutenues par la coalition internationale sous commandement américain.

(AFP)

Votre opinion