Brésil: Une tribu bloque un projet de centrale

Publié

BrésilUne tribu bloque un projet de centrale

Les Munduruku exigent l'arrêt de la construction d'un barrage hydroélectrique sur leurs terres.

Archives/Photo d'illustration, AFP

La construction d'une centrale hydroélectrique sur le Rio Sao Manuel, au Brésil, a été bloquée. Des manifestants de la tribu amazonienne des Munduruku réclament l'exclusion de leurs terres du projet, a annoncé un des organisateurs.

Ils exigent aussi la restitution d'urnes funéraires disparues lors de sa construction, a annoncé Valdenir Munduruku, un des chefs de file des manifestants. «Les travaux ont été complètement arrêtés (...)», a-t-il dit.

«Nous resterons ici jusqu'à ce que nos demandes soient écoutées», a-t-il ajouté. Les manifestants réclament la délimitation d'un territoire de 178'173 hectares de sanctuaire «Sawré Muybu», où vivent les Munduruku.

Projet de près d'un milliard

La construction du barrage hydroélectrique sur le Rio Sao Manuel (ou Rio Teles Pires), entre les Etats de Mato Grosso et de Pará, est estimée à 3 milliards de réals brésiliens (plus de 900 millions de francs). Le projet est porté par le groupe EDP Energias do Brasil , la société chinoise China Three Gorges et le groupe brésilien Furnas, filiale d'Eletrobras.

EDP Brasil et China Three Gorges ont annoncé dans un communiqué être en négociation avec des représentants de la tribu pour trouver une solution au conflit. Eletrobras s'est refusé à tout commentaire.

(ats)

Ton opinion