Pédophilie: Une victime d'un ex-coach de foot témoigne
Publié

PédophilieUne victime d'un ex-coach de foot témoigne

La victime, aujourd'hui adulte, d'un ex-entraîneur de foot anglais accusé de viols a raconté son calvaire au tribunal jeudi.

La victime Chris Unsworth est aujourd'hui âgée de 45 ans.

La victime Chris Unsworth est aujourd'hui âgée de 45 ans.

DR

Un ancien entraîneur de football anglais, Barry Bennell, a violé à plusieurs reprises un ex-joueur lorsque ce dernier était adolescent, a raconté jeudi la victime devant un tribunal de Liverpoool où se déroule le procès. Bennel, 63 ans, qui est accusé de viols, tentatives de viols et agressions sexuelles sur des adolescents, a plaidé coupable lundi pour six chefs d'accusation à l'ouverture de son procès.

La victime Chris Unsworth aujourd'hui âgée de 45 ans, a indiqué jeudi avoir rencontré Bennell lorsqu'il était venu s'entraîner avec l'équipe juniors de Manchester City, et a affirmé que les abus à son encontre avaient commencé «tout de suite» après que l'accusé eut commencé à le conduire au stade avec sa voiture.

Unsworth, qui a décliné son droit à demeurer anonyme, était présent au tribunal. Il est la deuxième victime à déposer dans ce procès. Il a raconté comment Bennell l'a initié à un jeu qu'il nommait «suis-moi». «Il posait ses mains sur ton corps par dessus les vêtements, il te chatouillait et tu devais faire la même chose sur lui», a-t-il dit. Le jeu se poursuivait ensuite sous les vêtements en prenant un caractère sexuel, jusqu'à amener la victime à entretenir des relations sexuelles avec l'accusé qui, souvent, finissait par se retrouver au lit entre deux garçons, a affirmé Unsworth.

Bennel nie la majorité des faits

Unsworth aurait été violé par l'accusé à plusieurs reprises, selon son témoignage. Bennell a plaidé via vidéo-conférence en raison de son état de santé précaire. Il nie la majorité des chefs d'accusation. Il a déjà été par le passé condamné pour des délits sexuels et a purgé des peines de prison. Son procès qui a commencé lundi devrait s'étendre sur huit semaines.

Lundi, Barry Bennell était apparu toujours via vidéo-conférence à l'audience. Il doit répondre de 55 infractions, des agressions présumées sur douze garçons mineurs commises entre 1979 et 1991. Il plaide coupable pour six accusations d'attentat à la pudeur.

Bennell a entraîné des équipes de jeunes dans plusieurs clubs anglais dont celui de Crewe Alexandra (aujourd'hui en 4e division), Manchester City et Stoke City. Ce scandale de pédophilie dans le football anglais a éclaté à la mi-novembre 2016 après des révélations d'un ancien joueur du club de Crewe Alexandra qui a raconté son calvaire au quotidien The Guardian.

(AFP)

Votre opinion