Actualisé

BelgiqueUne «Vierge qui s'illumine» attire les curieux

Plusieurs centaines de personnes convergent depuis plusieurs jours au domicile d'une famille belge pour apercevoir une statue de la Vierge qui «s'illumine dans l'obscurité».

1 / 3
«La mystérieuse Vierge lumineuse» a attiré 500 personnes.

«La mystérieuse Vierge lumineuse» a attiré 500 personnes.

AFP
Des centaines de personnes ont fait la queue pour voir la mystérieuse statue.

Des centaines de personnes ont fait la queue pour voir la mystérieuse statue.

AFP
Des centaines de personnes ont fait la queue pour voir la mystérieuse statue.

Des centaines de personnes ont fait la queue pour voir la mystérieuse statue.

AFP

Des centaines de curieux viennent chez une famille belge voir cette statue qui s'illumine dans la nuit.

Le mystère est considéré avec prudence par l'Eglise catholique.

«La mystérieuse Vierge lumineuse» a attiré 500 personnes, un record jusqu'à présent, mercredi soir à Jalhay, une commune rurale habituellement tranquille des Ardennes belges (est), selon les médias locaux.

La police a été contrainte de renforcer sa présence aux abords du pavillon du couple de retraités, propriétaire de cette statue de la Vierge qui se met à faiblement rayonner lorsqu'il fait noir dans sa cuisine.

Des guérisons

Le phénomène a commencé à la mi-janvier et a progressivement aiguisé la curiosité des curieux et des croyants, dont certains ont évoqué des guérisons de problèmes de peau.

La statue en plâtre, haute d'une trentaine de centimètres, représente la Vierge de Banneux, du nom d'un village proche où elle serait apparue à une jeune fille, Mariette Beco, à huit reprises en 1933. Banneux est depuis devenu l'un des principaux lieux de pèlerinage dans le royaume.

Le recteur du sanctuaire de Banneux a été dépêché à Jalhay par l'évêque de Liège. «Il est un fait que quelque chose se passe. Je ne saurais vous dire s'il y a une explication naturelle ou miraculeuse», a déclaré l'abbé Léo Palm.

Pas d'analyses

Pour un professeur de minéralogie interrogé par la chaîne de télévision publique RTBF, il s'agit d'une simple phosphorescence du plâtre de la statue.

Il a regretté que le couple propriétaire de la statue refuse qu'elle puisse être analysée. «Cela ne nous intéresse pas, elle est bien comme elle est», a déclaré le mari à la RTBF.

(ats/afp)

Ton opinion