États-Unis - Une voiture fonce dans une parade de Noël et fait 5 morts
Publié

Etats-UnisUne voiture bélier tue des spectateurs dans une fête de Noël

Au moins cinq morts et une quarantaine de blessés sont à déplorer, après qu’une voiture a foncé dans la foule lors d’une parade de Noël, dans le Wisconsin.

Les autorités du Wisconsin dans le nord des Etats-Unis s’efforçaient lundi, de comprendre les circonstances dans lesquelles un véhicule de type SUV a percuté la veille une foule rassemblée pour une parade de Noël à Waukesha, faisant au moins cinq morts et 40 blessés.

«Nous pouvons confirmer que 5 personnes sont décédées et 40 blessées. Cependant, ce bilan peut changer car nous continuons à recueillir des informations», a indiqué le département de police de la ville sur sa page Facebook, signalant qu’un suspect avait été placé en détention.

L’incident s’est produit dimanche vers 16h30 (23h30 en Suisse) dans cette localité, où une parade de Noël est organisée chaque année.

Selon des témoins et des images, le SUV a fait irruption dans la parade derrière un groupe de musiciens scolaires qui défilaient.

«Tout ce que j’ai entendu, c’était des cris et ensuite des gens hurler le nom de leurs enfants», a raconté à la chaîne CNN un témoin, Angela O’Boyle, dont l’appartement surplombe la rue principale où se déroulait cette parade.

«La parade de Noël de Waukesha se déroulait lorsqu’un SUV rouge a renversé les barrières côté ouest pour se diriger sur Main Streeet (la rue principale)», a relaté le chef de la police, Dan Thompson, lors d’une conférence de presse

«La voiture a renversé plus de 20 personnes, certaines d’entre elles étaient des enfants et il y a eu des blessés à cause de cet événement», a-t-il précisé.

Auparavant des responsables locaux avaient, de leur côté, indiqué que 11 adultes et 12 enfants avaient été transportés à l’hôpital.

«La police de Waukesha a retrouvé un véhicule suspect. Une enquête est en cours», a encore ajouté M. Thompson, en ajoutant qu’une «personne d’intérêt» avait été arrêtée.

Les lieux cette nuit après le drame.

Les lieux cette nuit après le drame.

Twitter/Le journal local Sentinel

La police a fait feu contre le véhicule pour tenter de l’arrêter, ont également indiqué les autorités.

Les écoles n’ouvriront pas lundi et certaines routes resteront fermées pendant la durée de l’enquête, a précisé de son côté M. Thompson.

1 / 9

via REUTERS

via REUTERS
La police sur les lieux du crime.

La police sur les lieux du crime.

Getty Images via AFP

Angelito Tenorio, candidat au poste de Trésorier de l’Etat et présent sur les lieux, a raconté au Milwaukee Journal Sentinel avoir vu un véhicule de type SUV s’engager à toute vitesse sur la route empruntée par la parade.

«Ensuite, j’ai entendu un grand choc et des cris assourdissants de personnes heurtées par le véhicule», a-t-il raconté.

«L’un de nos prêtres catholiques figure parmi les blessés, tout comme de nombreux paroissiens et des enfants de l’école catholique de Waukesha», a déclaré une porte-parole de l’église catholique de Milwaukee, Sandra Peterson.

Le président américain Joe Biden a été informé de cette tragédie, la Maison-Blanche «se tient précisément informée de la situation à Waukesha et nos cœurs se brisent face à tous ceux qui ont été frappés par ce terrible événement», a indiqué un responsable de la présidence américaine.

«Nous avons contacté les responsables locaux et de l’Etat pour offrir notre aide si nécessaire», a-t-il ajouté.

Plusieurs parlementaires du Wisconsin ont exprimé leur condoléances, dont la sénatrice démocrate Tammy Baldwin pour qui cette «horrible violence brise nos coeurs».

Le gouverneur du Wisconsin a indiqué de son côté que lui et son épouse «priaient pour Waukesha cette nuit et pour les enfants, les familles et les membres de cette communauté frappés par cet acte dénué de sens».

Cet événement a eu lieu au terme d’une semaine agitée dans le Wisconsin où un jeune américain, Kyle Rittenhouse, a été acquitté à son procès cette semaine après avoir abattu l’an dernier deux hommes lors d’émeutes et de manifestations contre les violences policières à Kenosha, situé à environ 80 km de Waukesha.

(AFP)

Votre opinion