France: Une voiture s’engouffre dans l’église avant la messe: trois blessés

Actualisé

FranceUne voiture s’engouffre dans l’église avant la messe: trois blessés

Un conducteur de 84 ans qui a «confondu les pédales de sa voiture» a percuté trois personnes dimanche dans un lieu de culte à Decize, dans le centre de la France. L’une d’elles a été transférée à l’hôpital.

Le conducteur a été emmené à la brigade de gendarmerie, où il a été entendu. (Photo d’illustration)

Le conducteur a été emmené à la brigade de gendarmerie, où il a été entendu. (Photo d’illustration)

AFP

Deux des blessés n’ont été que légèrement atteints mais une troisième personne, un jeune garçon a été transférée à l’hôpital de Moulins, avec une suspicion de commotion cérébrale. Il s’en est sorti avec une clavicule cassée, selon le prêtre de la paroisse.

«Dieu nous a sauvés», affirme le père Jean Bosco Akogo quand il repense à l’accident. «Tout le portail et des poutres sont tombés et se sont cassés. Heureusement qu’il n’y avait pas encore trop de monde à l’intérieur de la nef sinon des poutres auraient pu écraser des gens», poursuit l’homme d’Église.

L’incident a été provoqué par un conducteur âgé de 84 ans, qui «a confondu les pédales de sa voiture et a accéléré au lieu d’appuyer sur le frein», a-t-on ajouté à la gendarmerie.

«Des coups de feu»

Mais les secours ont cru un temps à un attentat terroriste. «Des gens ont appelé pour dire qu’une voiture avait pénétré dans l’église et qu’il y avait des coups de feu»… En fait, le bruit des chaises écrasées par le véhicule.

«Heureusement», souligne-t-on à la gendarmerie, «que seule la moitié du portail était ouverte. La voiture a été ainsi contrainte à aller sur la gauche et à venir heurter un pilier, au lieu de remonter l’allée centrale».

L’incident s’est déroulé à l’église Saint-Aré de Decize, un édifice roman classé aux Monuments historiques.

Panique chez les fidèles

Appelée rapidement sur place, Annick Jaillot, la première adjointe de cette commune de 5000 habitants a pu constater «la panique» chez la trentaine de fidèles ayant été témoins de la scène. «L’un d’eux m’a dit qu’il avait cru à une bombe».

Le conducteur octogénaire a été emmené à la brigade de gendarmerie où il a été entendu. Une enquête est en cours.

(ATS/NXP)

Ton opinion