Industrie: Unia demande un plan social chez Burckhardt
Publié

IndustrieUnia demande un plan social chez Burckhardt

Face aux suppression d'emplois au sein de la société zurichoise, le syndicat réclame des mesures pour éviter les licenciements.

Illustration, Keystone

Le syndicat Unia «n'accepte pas» la centaine de licenciements, dont une cinquantaine à Winterthour (ZH), annoncés jeudi soir par le fabricant de compresseurs zurichois, Burckhardt Compression.

Le dividende est élevé, les rémunérations et le bonus pour le conseil d'administration, ainsi que la direction, ont une fois encore augmenté, dénonce vendredi Unia dans un communiqué. Dans ce contexte, le syndicat demande que toutes les informations permettant l'élaboration d'autres solutions possibles soient fournies, en lien avec une période de consultation élargie.

Par ailleurs, Unia juge qu'un plan social de grande envergure doit être trouvé pour éviter les licenciements en utilisant d'autres mesures, telles les mises en retraite anticipée.

Pour rappel, Burckhardt Compression a vu son bénéfice net reculer de 3,6% sur un an au cours de son exercice décalé 2015/2016. Il s'est chiffré à 55,5 millions de francs.

(ats)

Votre opinion