Publié

tennisUS Open - 8e de finale: Hewitt trop court, Djokovic trop fort (COMPTE RENDU)

Par Benoit PETIT NEW YORK (New York), 04 sept 2013 (AFP) - Lleyton Hewitt a eu toutes les cartes en main pour accéder aux quarts de finale de l'US Open mais a été stoppé mardi par le Russe Mikhail Youzhny alors que Novak Djokovic s'est montré bien trop fort pour l'Espagnol Marcel Granollers.

L'Australien de 32 ans, tombeur surprise de l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.6) au 2e tour, s'est incliné en cinq sets 3-6, 6-3, 7-6 (7/3), 4-6, 5-7 en près de quatre heures et a gâché trop d'occasions en fin de match pour espérer prolonger l'aventure. Mikhail Youzhny, 24e mondial, retrouvera en quart de finale Djokovic, qui a atomisé Granollers en 1h19 en lui laissant trois malheureux jeux (6-3, 6-0, 6-0). Le N.1 mondial, véritable rouleau compresseur, a notamment gagné ses 25 premiers de service et seize des dix-sept derniers jeux du match. Le Russe de 31 ans a déjà atteint deux fois les demi-finales du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison (en 2006 et 2010) mais le Serbe de 26 ans visera lui une accession au dernier carré pour la septième fois consécutive. "Dans les deux derniers sets (où Granollers a marqué seulement 15 points), j'ai probablement joué un des meilleurs tennis de ma carrière à l'US Open, ça arrive au bon moment du tournoi", a dit Djokovic, qui n'avait laissé que quatre jeux au Portugais Joao Sousa (95e) au 3e tour et n'a pas perdu un set dans le tournoi. Face à Youzhny, Hewitt peut se mordre les doigts de ne pas avoir pu s'offrir son premier quart de finale de Grand Chelem depuis Wimbledon 2009 et son premier quart à New York depuis 2006. Après le gain du troisième set dans un tie-break où Youzhny a fait six fautes directes sur les sept points de Hewitt (7/3), l'ex N.1 mondial n'a pas été à même de garder son service dans les moments importants de la fin de match (dix jeux de service perdus au total). Il a en effet mené 4-1 dans la quatrième manche mais a encaissé six jeux d'affilée. Puis, il a mené 5-2 dans le cinquième set, servant pour le match à 5-3, mais a de nouveau pris cinq jeux de rang. "Cela aurait pu tourner des deux côtés, a déclaré le joueur d'Adelaïde. J'ai tout donné depuis le début du tournoi, je n'ai pas de regrets. C'est super d'arriver à passer un 2e tour difficile et de récupérer suffisamment vite pour le 3e tour. Mais je savais que ça allait être de plus en plus dur physiquement match après match car ce 2e tour m'avait demandé beaucoup d'énergie." "Je n'avais battu Hewitt qu'une seule fois (sur six), c'est un gars qui se bat sur chaque point, chaque jeu et c'est très important pour mois d'être arrivé à gagner comme je l'ai fait (en remontant un break de retard dans les deux dernières manches, ndlr)", a expliqué Youzhny. Après avoir subi quatre opérations depuis 2008 (les deux hanches, le pied et un orteil), Hewitt a étonné New York par son enthousiasme intact pour le sport qui a fait sa gloire dans la première moitié des années 2000, ressuscitant les qualités de battant qui en ont fait un double vainqueur en Grand Chelem. "A l'époque, je bougeais mieux sur le court, je contre-attaquais", a dit le vétéran, désormais 66e à l'ATP. "Le jeu évolue. J'ai joué contre des joueurs de plusieurs générations. Aujourd'hui, il y a des gars beaucoup plus grand et fort qui dicte le jeu avec le service et leur coup droit. Un tennis en une ou deux frappes" a-t-il ajouté. L'Australien, qui a fait le plein de confiance à New York, ne semble pas prêt de raccrocher la raquette. "Je n'ai pas d'idée sur la retraite", a-t-il affirmé. bpe/tj

(AFP)

Ton opinion