Actualisé 08.09.2018 à 04:16

TennisUS Open: le combat de trop pour Rafael Nadal

Mené deux sets à rien par Juan Martin Del Potro, le No 1 mondial a abandonné en demi-finale, blessé au genou.

Juan Martin Del Potro console Rafael Nadal après son abandon.

Juan Martin Del Potro console Rafael Nadal après son abandon.

AFP

Juan Martin Del Potro s'est qualifié pour la finale de l'US Open suite à l'abandon de Rafael Nadal, blessé au genou droit, alors que l'Argentin de 29 ans menait deux sets à zéro (7-6 (7/3) 6-2), vendredi à New York.

Le No 1 mondial, tenant du titre, a été strappé à deux reprises, une fois dans le premier set, une autre dans le second, avant de renoncer après deux heures de jeu. Le No 3 mondial, de retour en finale à Flushing Meadows, neuf ans après son unique sacre en Grand Chelem, y affrontera le Serbe Novak Djokovic, vainqueur en trois sets (6-3, 6-4, 6-2) du Japonais Kei Nishikori.

Le combat de trop

L'Espagnol restait sur trois longs combats aux tours précédents, en particulier le dernier, en cinq sets et près de cinq heures face à l'Autrichien Dominic Thiem. Il avait montré des signes de faiblesse au niveau de son articulation dès son troisième tour face au jeune Russe Karen Khachanov.

Ce n'est pas la première fois que ses genoux lui jouent des tours. Le droit l'a souvent handicapé entre 2008 et 2010, l'obligeant à s'éloigner plusieurs mois du circuit, mais c'est le gauche qui l'avait forcé à écourter sa saison en 2012, dès Wimbledon, après son élimination au deuxième tour.

La saison dernière, juste après s'être assuré de finir l'année sur le trône du tennis mondial, Nadal avait déclaré forfait au cours du Masters 1000 de Paris-Bercy, puis n'avait joué qu'un seul match au Masters de fin d'année à Londres.

Nadal grimaçant

Del Potro a aussi connu son lot de blessures: deux années gâchées par trois opérations au poignet gauche entre mars 2014 et juin 2015. Fort du meilleur classement de sa carrière, après s'être offert au printemps son premier titre en Masters 1000 à Indian Wells, suivi d'une finale à Miami, le grand Argentin (1,98 m) est récompensé de sa persévérance par une deuxième finale en Grand Chelem.

Vendredi, le Sud-Américain est sorti victorieux d'une première manche tendue et longue de plus d'une heure, mais dans laquelle il s'est procuré le plus d'occasions. Premier à breaker, d'entrée, il avait servi pour le set à 5-4 mais avait laissé Nadal égaliser.

Une fois le jeu décisif empoché par «Delpo», il n'y a plus vraiment eu de combat. De nouveau strappé sous le genou, à 2-1 dans la seconde manche, le Majorquin est ensuite apparu très emprunté, le visage régulièrement grimaçant. Il a décidé de renoncer juste après avoir cédé le deuxième set.

(afp/jsa)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!