Publié

tennisUS Open - Murray ne se cherche pas d'excuses

Le N.3 mondial Andy Murray a refusé d'invoquer son calendrier estival chargé pour expliquer sa défaite en quatre sets 7-6 (7/5), 6-3, 6-7 (2/7), 7-6 (7/0) face au Sud-Africain Kevin Anderson en 8e de finale de l'US Open, lundi.

"J'ai eu l'impression de pouvoir répondre présent au niveau du combat. Je ne pense pas que le nombre de matches que j'ai joués dernièrement explique même en partie cette défaite", a déclaré l'Ecossais, âgé de 28 ans.

Cette défaite met fin à une série de 18 quarts de finale consécutif en Grand Chelem: il ne s'était plus incliné aussi tôt dans un tournoi majeur depuis l'US Open 2010 (3e tour).

"C'est plus le fait de devoir jouer sur un court très rapide face à un joueur qui a très bien servi", a-t-il estimé.

"C'était un match-piège qui s'est joué à quelques points et Kevin les a remportés", a noté Murray.

Après Wimbledon où il avait atteint les demi-finales, Murray a participé aux quarts de finale de la Coupe Davis face à la France.

Il s'est ensuite envolé pour les Etats-Unis où sa tournée a mal débuté par une défaite d'entrée à Washington, contre le Russe Teymuraz Gabashvili.

Il a ensuite remporté le Masters 1000 de Montréal en battant en finale le N.1 mondial Novak Djokovic, puis a décidé de participer dans la foulée au Masters 1000 de Cincinnati qui ne figurait initialement pas à son programme.

Le Britannique a atteint les demi-finales et avait avoué après coup qu'il se sentait fatigué.

Il a par ailleurs noté que le Louis Armstrong Stadium était "plus rapide" que le Arthur Ashe Stadium où il avait disputé ses trois précédents matches de l'US Open 2015.

"Le Armstrong est plus petit et très ouvert, il y a beaucoup de vent qui s'engouffre", a-t-il remarqué, sans se chercher d'excuses.

"C'est décevant, mais j'ai perdu contre un joueur excellent", a conclu le vainqueur de l'US Open 2012.

jr/plh

(AFP)

Votre opinion