Suisse - Va-t-on pouvoir laisser tomber le masque une fois vacciné?
Publié

SuisseVa-t-on pouvoir laisser tomber le masque une fois vacciné?

Le Conseil fédéral estime que les personnes vaccinées ne propagent plus le Covid, ce qui rendrait dès lors le port du masque inutile. Les scientifiques appellent à la prudence.

Le port du masque dans les espaces publics suisses devrait rester encore la norme, estiment les scientifiques.

Le port du masque dans les espaces publics suisses devrait rester encore la norme, estiment les scientifiques.

AFP

«Si vous êtes complètement vacciné, vous n’avez plus besoin de porter un masque!» a annoncé jeudi le président américain Joe Biden. C’est peut-être ce qui nous attend aussi en Suisse. En effet, le Conseil fédéral a estimé mercredi, dans le cadre de l’allègement des mesures prévu le 31 mai, que les personnes vaccinées ou guéries étaient immunisées et ne transmettaient plus la maladie. Par conséquent, plus besoin de quarantaine. Et peut-être plus de masque non plus.

C’est en tout cas ce que souhaitent certains politiciens, souligne 20 Minuten vendredi. À l’image du conseiller national Lorenz Hess (PBD/BE). Il estime qu’il faut désormais des règles claires pour les Suisses ayant reçu leurs deux doses et plus d’avantages pour eux, dont la possibilité de se passer du masque. Mais il en est conscient: cette autorisation serait difficile à mettre en œuvre, car il serait impossible de savoir qui a été vacciné ou non. «Pour un contrôleur de train, par exemple, ce serait extrêmement lourd», souligne-t-il.

Toutefois, des assouplissements seraient envisageables dans certains secteurs, estime-t-il. Lorenz Hess imagine par exemple qu’un night-club pourrait être autorisé à rouvrir à condition de n’accueillir que les personnes vaccinées ou munies du futur certificat Covid.

Quand va-t-on dès lors pouvoir se promener à visage découvert en Suisse? En mars dernier, l’OFSP avait décidé de maintenir l’obligation du port du masque, même en étant vacciné, ceci pour protéger les personnes qui ne l’étaient pas, et ce jusqu’à ce que tout le monde soit vacciné. Mais pour Lorenz Hess, cette règle n’est plus tenable. «Les personnes vaccinées ne devraient pas être obligées à porter des masques simplement parce qu’il y a des gens qui refusent la piqûre», estime-t-il.

«L’obligation du masque doit diminuer progressivement»

Le conseiller national Christian Wasserfallen (PLR/BE) est de la même humeur que son camarade. Il estime même que l’assouplissement de la quarantaine pour les personnes vaccinées et guéries arrive trop tard. «Le Conseil fédéral aurait dû prendre cette décision il y a des semaines», déclare-t-il à 20 Minuten. Pour lui, c’est clair: l’obligation du port du masque doit diminuer progressivement et il faut discuter de nouveaux assouplissements. «Assister à des concerts et à des événements sportifs, par exemple, doit bientôt être possible pour toutes les personnes vaccinées, rétablies et testées», estime-t-il.

En revanche, la conseillère nationale Ruth Humbel, présidente de la Commission de la santé, se montre plus sceptique. Elle estime qu’il est trop tôt pour faire des distinctions entre les citoyens. «Au moins dans les espaces publics, les mêmes règles doivent continuer à s’appliquer aux vaccinés et aux non-vaccinés jusqu’à ce que tous ceux qui le souhaitent puissent l’être», souligne-t-elle.

Monde scientifique prudent

Dans le monde scientifique, on se montre prudent. Ainsi pour la virologue genevoise Isabella Eckerle, les personnes vaccinées peuvent toujours être infectées et continuer à transmettre le virus sans développer elles-mêmes des symptômes ou contracter la maladie. Toutefois, l’infection semble plus rare après la vaccination et si elle se produit, la charge virale est plus faible, a-t-elle tweeté. La liberté pourrait donc être de mise entre vaccinés mais les règles habituelles doivent continuer de s’imposer avec les non-vaccinés, préconise la scientifique qui appelle à la patience.

Même son de cloche auprès de l’épidémiologiste et directeur de l’Institut tropical et de santé publique suisse Jürg Utzinger: «Il est important que même les personnes vaccinées ne se comportent en aucun cas de manière imprudente.»

(cht)

Votre opinion

158 commentaires