Humeur - Vaccin, vous prendrez bien la dernière dose en 2027?
Publié

HumeurVaccin, vous prendrez bien la dernière dose en 2027?

À l’heure actuelle, la Suisse a commandé ou réservé pour 50 millions de doses… De quoi vacciner tout le monde pendant des années…

par
Eric Felley
La durée de protection du vaccin semble est revue à la hausse par l’OFSP

La durée de protection du vaccin semble est revue à la hausse par l’OFSP

Getty Images/iStockphoto

La vaccination a commencé à fin décembre et les mois passent vite, surtout si l’on considère les six mois de protection qu’assure la vaccination contre le Covid-19. Après, il faudrait recommencer à vacciner tout le monde tous les six mois… Mais mardi, Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle des infections à l’OFSP, a apporté un début de réponse à cette lancinante question. La durée de protection du vaccin pourrait être de 9 mois, 12 mois, «voire même plus» a-t-elle dit. Ouf.

La question du rythme de la revaccination nous plonge dans le futur et l’appréhension d’une situation épidémiologique qui se prolonge. D’après les derniers chiffres publiés par l’OFSP le 6 mai dernier, la Suisse a passé commande de vaccins pour des années. Une petite addition suffit pour s’en rendre compte: 13,5 millions de doses Moderna en 2021, 7 millions pour 2022, 6 millions pour Pfizer/BioNTech, 5,3 millions pour AstraZeneca, 5 millions pour Curevac et 6 millions pour Novavax. Ces trois derniers attendent toutefois l’autorisation de Swissmedic. En plus, la Confédération a pris une option pour 7 millions de doses Moderna pour 2023. En tout, cela fait 50 millions de doses commandées ou réservées.

Même s’il faut deux doses au départ, pour 8,5 millions d’habitants, la Suisse a de quoi voir venir. D’autant que tout le monde ne se fait pas vacciner. Avec toutes ces doses, nous serions partis pour des années de vaccination, «voire même plus» comme dit la cheffe du Contrôle des infections. Mais, entre-temps, il peut se passer aussi tellement de choses imprévisibles, comme on en a déjà vécu, en particulier l’apparition quelque part sur la planète d’un variant qui défie ces vaccins. Mais on peut être plus positif et penser que l’immunité sera au rendez-vous à la fin de cette année ou au début 2022.

Dans ce cas, que ferons-nous de toutes ces doses? L’OFSP a communiqué que la Confédération était prête à remettre à d’autres pays les doses qu’elle a commandées et dont elle pourrait ne pas avoir besoin. Sage précision, à condition que d’autres pays en aient encore besoin.

Votre opinion

183 commentaires