Vaccination Covid-19: plainte en Suisse alémanique

Publié

Effets indésirablesVaccination Covid-19: plainte en Suisse alémanique

Non-respect de la loi sur les produits thérapeutiques, lésions corporelles, mise en danger de la vie d’autrui: une avocat anti vaccin a déposé une plainte contre Swissmedic pour six clients.

par
Eric Felley
L’avocat Philipp Kruse défend six clients affectés par les vaccins ARNm

L’avocat Philipp Kruse défend six clients affectés par les vaccins ARNm

SRF

Lors d’une conférence de presse tenue lundi, l’avocat Philipp Kruse a présenté la plainte qu’il a déposée en juillet dernier devant la justice bernoise au nom de six personnes qui ont subi des effets secondaires importants après avoir été vaccinées contre le Covid-19. Selon la SRF, qui relate l’affaire, la plainte de 300 pages est dirigée contre trois représentants de l’Autorité suisse d’autorisation et de surveillance des médicaments (Swissmedic) et cinq médecins de l’Inselspital de Berne.

Jusqu’au meurtre

Philipp Kruse est un avocat connu pour ses positions contre la politique de vaccination de la Confédération et les mesures prises dans le cadre de la pandémie. Sa plainte conclut à une violation grave et durable des obligations fondamentales de diligence en matière de droit des produits thérapeutiques en approuvant l’administration des vaccins ARNm contre le Covid-19. D’autres chefs d’accusation sont également évoqués comme des lésions corporelles intentionnelles ou par négligence, la mise en danger de la vie d’autrui et le meurtre.

Effets secondaires

Parmi les six parties plaignantes, les dommages subis sont de diverse gravité: perte de cheveux, déraillement du cycle menstruel, polyarthrite, myocardite, faiblesse musculaire, épuisement chronique et enfin décès d’une personne de 20 ans. Selon l’avocat alémanique, le lien avec la vaccination contre le Covid 19 a été confirmé par des experts dans cinq des cas qu’il défend. Concernant le défunt, le lien de causalité doit encore être prouvé sur la base d’examens pathologiques.

6006 cas graves sur 6,1 millions

Pour rappel, les deux principaux vaccins en Suisse, Moderna et Pfizer/BioNTech sont tous deux basés sur la technologie ARNm. Selon les chiffres d’août 2022, 15 781 déclarations d’effets indésirables présumés de vaccins avaient été évaluées en Suisse. 9775 (61,9%) faisaient état d’effets présumés «non graves» et 6006 (38,1%) portaient sur des effets présumés «graves». Rappelons qu’à fin juin 2022, 6 120 101 personnes avaient été vaccinées en Suisse.

Ton opinion

169 commentaires