Coronavirus - Vaccination: les 12-29 ans ciblés sur les réseaux sociaux
Publié

CoronavirusVaccination: les 12-29 ans ciblés sur les réseaux sociaux

Dès aujourd’hui, l’Office fédéral de la santé publique diffuse des vidéos pour inciter les jeunes et les jeunes adultes à recevoir le sérum contre le Covid-19

Depuis ce mardi, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) lance une campagne destinée aux 12-29 ans, une des tranches d’âge qui reste la moins vaccinée dans notre pays. À l’heure actuelle, 40,6% des 12-19 ans ont reçu une injection, et 27% sont complètement vaccinés. Ces proportions sont respectivement de 56% et 46% pour les 20-29 ans, a rappelé Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l’OFSP, lors d’un point presse. Les personnes vaccinées sont non seulement moins susceptibles de transmettre le virus, mais le développement de variants, comme le delta, est également réduit. Du point de vue psychologique, les conséquences de la pandémie (en particulier pour celles et ceux qui souffrent du Covid long) peuvent également être réduites. C’est le bon moment pour recevoir ces injections, notamment pour être protégé à l’approche de l’automne et de l’hiver et, plus proche dans le calendrier, pour profiter des vacances d’automne.

Dédramatiser la vaccination

«La vaccination permet aux jeunes de revenir à la normalité», a insisté Virginie Masserey. Ceci est d’autant plus d’actualité depuis l’obligation du certificat Covid dès ce lundi pour aller au restaurant, mais également pour assister à certains cours ou pratiquer certaines activités de loisirs. Ces mini-films poursuivent l’objectif de dédramatiser l’acte vaccinal à travers des scènes où l’autodérision est reine.

La campagne, présente sur TikTok, Snapchat, Facebook, Instagram et YouTube, est devisée à 230’000 francs, dont 70% sont consacrés aux frais de diffusion sur les réseaux sociaux. Elle sera également visible dans l’espace public par les canaux traditionnels, à partir du 5 octobre. D’autres actions sont prévues à l’avenir, en fonction de la situation épidémiologique.

Une situation incertaine

La cheffe de la section contrôle des infections de l’OFSP, Virginie Masserey, a qualifié la situation pandémique actuelle d’incertaine. Chaque jour, 3000 cas sont détectés en moyenne. Ce qui est élevé. De plus, près de 290 lits de sont intensifs sont occupés, dont un tiers par des personnes atteintes du Covid. Et chaque jour on dénombre 6 décès.

(jbm)

Votre opinion