08.12.2019 à 16:09

Vaduz met fin à la belle série du LS

Football

Invaincus cette saison à domicile, les Vaudois ont subi la loi des Liechtensteinois dimanche à la Pontaise

par
André Boschetti
Milan Gajic (à g.) fait trébucher l'attaquant lausannois Dan Ndoye.

Milan Gajic (à g.) fait trébucher l'attaquant lausannois Dan Ndoye.

Keystone

Toutes les belles choses ont une fin. La longue série de matches sans défaite du Lausanne-Sport devant son public s’est donc terminée dimanche à l’occasion de sa dernière sortie de l’année à la Pontaise. La faute à un FC Vaduz solide et entreprenant qui se profile déjà comme un véritable concurrent dans une lutte pour les deux premières places qui semblait réservée au LS et à GC.

Même si le score était encore nul et vierge au terme de la première mi-temps, le public de la Pontaise a eu d’entrée de quoi passer une bonne et agréable après-midi. Face un FC Vaduz qui a confirmé sur la pelouse du leader qu’il pourrait très bien jouer le rôle intéressant d’empêcheur de tourner en rond pour les deux dominateurs de cette Challenge League, le LS a d’emblée montré pourquoi il alignait les victoires dans son stade.

Encore mieux inspirés que lors de leurs récents et larges succès, les Vaudois ont dans un premier temps multiplié comme rarement les initiatives offensives et les occasions de prendre les devants. Sans réussite toutefois puisque Turkes (3e et 15e), Zeqiri (9e), Monteiro (12e) manquaient de peu plusieurs opportunités de concrétiser au tableau d’affichage un excellent quart d’heure initial.

Lausanne peine à trouver les espaces

Tout heureux de ne pas avoir concédé l’ouverture du score, Vaduz reprenait ensuite ses esprits. Le jeu s’équilibrait et les Liechtensteinois commençaient à pointer le bout de leurs crampons devant Castella. Sans devoir accomplir de gros arrêts, le gardien lausannois affichait une sérénité rassurante pour ses coéquipiers. Notamment sur des tentatives du très bon Dominik Schwitzer sur le flanc gauche.

Une légère mais constante montée en puissance liechtensteinoise qui s’est poursuivie après la pause. Face à un LS qui éprouvait toujours plus de difficultés à trouver des espaces devant Büchel, les visiteurs s’enhardissaient et passaient tout près de trouver la faille grâce à Cicek - sauvetage de Monteiro - puis Sutter.

Un double avertissement qui débouchait presque logiquement sur une sanction. Suite à un joli mouvement collectif, la balle parvenait, plein axe, à Lüchinger. Seul à 20 mètres, le milieu de terrain armait une bonne frappe que le malheureux Monteiro ne pouvait que légèrement dévier hors de portée de son gardien (63e).

Au lieu de provoquer une vive réaction du leader, ce but donnait encore plus confiance à un FC Vaduz qui contrôlait sans problème les offensives désordonnées des Lausannois avant de doubler la mise sur une frappe croisée de Coulibaly (80e).

André Boschetti

Lausanne-Sport - Vaduz 0-2 (0-0)

Pontaise. 3250 spectateurs.

Arbitre: M. von Mandach.

Buts: 63e Monteiro (autogoal) 0-1, 80e Coulibaly 0-2.

LS: Castella; Boranijasevic (83e Gétaz), Loosli, Monteiro, Flo; Geissmann, Kukuruzovic, Schneuwly (75e Dominguez); Ndoye (75e Koura), Turkes, Zeqiri (62e Oliveira).

Vaduz: Büchel; Gasser, Schmid, Simani; Dorn, Gajic, Lüchinger, Schwizer (84e Göppel); Cicek (88e Frick); Milinceanu (72e Coulibaly), Sutter.

Avertissements: 76e Dominguez, 91e Loosli.

Notes: LS sans Puertas (blessé), Nanizayamo, Cabral ni Sancidino (pas convoqués). Vaduz sans Drazan, Hofer, Ospelt, Prokopic ni Wieser (blessés)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!