Football: Valeri Bojinov: «Je dis merci à l'arbitre»
Publié

FootballValeri Bojinov: «Je dis merci à l'arbitre»

Le nouvel attaquant du LS a inscrit un coup-franc splendide face à Nantes, juste après s’être embrouillé avec l’arbitre concernant l’emplacement du ballon. Fort. Score final, 2-2.

par
Tim Guillemin
Annecy-le-Vieux

Le match amical entre le Lausanne-Sport et le FC Nantes était vieux de 38 minutes lorsque le club vaudois a hérité d’un coup-franc intéressant, quoiqu’un peu lointain, sur la gauche des buts du gardien des Canaris. Samuele Campo s’est un temps intéressé au ballon, mais Valeri Bojinov lui a vite fait comprendre que ce serait lui, le Bulgare, qui frapperait au but et personne d’autre. Nantes menait 2-1 à ce moment-là. Profitant du fait que l’arbitre lui tourne le dos pour compter les pas jusqu’au mur, Bojinov le filou a alors légèrement décalé le ballon, le rapprochant du centre du terrain. Le but? S’améliorer l’angle de tir, bien sûr. Repéré par les joueurs nantais (et dénoncé à l’arbitre), Bojinov s’est dès lors embrouillé avec l’homme en noir sur l’emplacement exact d’où il devait frapper la balle. La scène a beaucoup fait rire le public du joli petit stade d’Annecy-le-Vieux, mais beaucoup moins l’arbitre central. Bref, après bien quinze secondes de palabres, les deux hommes ont fini par se mettre d’accord pour un point précis. Et trois secondes plus tard, la balle était au fond des filets nantais, Bojinov réussissant une merveille de coup-franc enroulée par dessus le mur. Du très bon travail.

«Mon coup-franc? C’est grâce à l’arbitre, je lui dis merci», s’est marré le Bulgare. «S’il avait laissé le ballon au même endroit, je n’aurais pas pu passer par dessus le mur, donc encore merci!». Va-t-il en marquer des mêmes en championnat? «On verra. L’important, c’est la manière dont on a joué. Et je trouve qu’on a été plutôt intéressants. Il y a du talent dans cette équipe, mais nous avons encore besoin de temps pour trouver nos automatismes.» Lui, le premier, évidemment. S’il n’a pas brillé ce samedi, il a réussi plusieurs gestes de classe (outre son coup-franc). «Il apporte exactement ce qui nous manquait: de l'efficacité offensive. On l’a vu aujourd’hui et je l’ai déjà vu à l’entraînement. Il a réussi des gestes que je n’ai pas vu depuis des années à Lausanne», l’a loué Fabio Celestini.

Le LS a eu le ballon, comme toujours

Lausanne, globalement, a été plutôt bon samedi, ayant nettement plus conservé le ballon que son adversaire du jour, pourtant une ambitieuse formation de L1 française. La domination semblait stérile jusqu’à la demi-heure, dans une sorte de schéma déjà vu à mille reprises pour le Lausanne-Sport. Comme souvent, le club vaudois avait le ballon, mais son adversaire se montrait (beaucoup) plus efficace dans les deux surfaces de réparation. La preuve avec ces deux buts de retard pris d’entrée. Mais le LS a su réagir et recoller avant la pause (2-2) pour clore une première période très animée qui a ravi les 800 spectateurs. La deuxième mi-temps a elle été beaucoup plus pauvre en occasions, que ce soit d’un côté ou de l’autre, malgré une température heureusement plus fraîche. Disons que le spectacle valait les 5 euros du billet d’entrée.

Un 3-5-2 convaincant pour le LS

Il y a eu des satisfactions pour l’entraîneur du LS, ce samedi. Déjà, la force de caractère montrée par son équipe. Menés 2-0 très vite, les Lausannois sont revenus à 2-2 grâce à une très jolie action individuelle de Samuele Campo (qui avait tout raté jusque-là) et grâce, on l’a détaillé, au formidable coup-franc de Bojinov. Le très bon match de Maxime Dominguez sur le côté droit du 3-5-2 de Fabio Celestini est également une excellente nouvelle. Le jeune Genevois, après avoir passé une saison 2016-2017 que l’on qualifiera d’apprentissage, semble en mesure de jouer un rôle cette année en Super League. Tant mieux car, pour l’heure, le LS est encore un peu court sur les flancs offensifs. Fabio Celestini attend encore d’ailleurs un joueur de couloir gauche, poste qu’a occupé hier l’espoir de Team Vaud Mersim Asllani. Un joli joueur, encore un peu tendre pour le haut niveau. Enfin, Elton Monteiro a vraiment livré une partie de premier plan, gagnant énormément de duels grâce à son physique toujours aussi impressionnant. Le défenseur central droit du LS s’est même attiré les félicitations de Claudio Ranieri, impressionné par ses interventions défensives.

Lausanne Sport – FC Nantes 2-2 (2-2)

Complexe sportif d’Albigny, Annecy-le-Vieux, 800 spectateurs.

Buts 8e Touré 0-1, 17e Sala, pen. 0-2; 31e Campo 1-2, 38e Bojinov 2-2.

LS Castella (46e Martin); Monteiro (75e Hrubik), Rochat (62e Manière), Gétaz; Dominguez, Campo (62e Araz), Maccoppi (83e Kabacalman), Pasche (84e Ndebele), Asllani; Zarate (62e Pak); Bojinov (73e Zeqiri).

Notes Lausanne sans Kololli (convalescent, de retour mardi), Torres et Tejeda (engagés à la Gold Cup), ni la dernière recrue Leandro Marin, présent en civil, tout comme Francesco Margiotta (officiellement de retour).

Votre opinion