Publié

CyclismeValverde comme à la parade

Alejandro Valverde a conclu la 3e étape de Paris-Nice, au lac de Vassivière. L'Espagnol s'est rapproché du Britannique Wiggins au classement général.

Alejandro Valverde a conclu comme à la parade la 3e étape de Paris-Nice, au lac de Vassivière. L'Espagnol s'est rapproché du Britannique Bradley Wiggins (Sky) au classement général.

Puncheur d'élite, Valverde s'est imposé au gros du peloton à l'arrivée jugée en légère montée, sur les rives du grand lac artificiel qui est candidat à l'accueil d'une étape du Tour de France dans les prochaines années.

Sous les yeux du «régional» Raymond Poulidor, l'Espagnol a disposé du champion d'Australie Simon Gerrans, autre spécialiste de ce type d'arrivée, tout comme il l'avait fait en janvier dans l'étape la plus sélective (Willunga) du Tour Down Under. Valverde avait alors signé un retour fracassant pour son retour à la compétition après une interruption de plus de dix-huit mois due à sa suspension à cause de l'affaire de dopage Puerto.

A 31 ans, Valverde a repris sa place et ses habitudes dans la formation espagnole (Caisse d'Epargne devenue Movistar) dont il était l'incontestable chef de file. Ses équipiers ont d'ailleurs travaillé pour lui dans le final de l'étape de Vassivière, après que les hommes de Wiggins eurent chassé derrière l'échappée du jour (Engoulvent, Curvers, Morkov). Ni l'Ouzbek Sergey Lagutin, surgi aux 4 kilomètres, ni le Néerlandais Lieuwe Westra, tous deux de l'équipe Vacansoleil décidément en évidence (victoire de Larsson dans la 1re étape), n'ont pu déjouer la surveillance de Valverde, résolu à jouer le succès d'étape et à empocher les 10 secondes de bonification allouées au vainqueur.

Valverde a gommé ainsi un tiers de son retard (30'') sur Wiggins pour remonter à la 6e place du classement général. Avant deux étapes qui lui sont favorables (Rodez et surtout Mende) pour espérer remporter une course qu'il a terminée à deux reprises à la deuxième place (2005 et, avant déclassement, 2010). «Ca pourrait se jouer à quelques secondes près dimanche prochain», prévoit son directeur sportif Yvon Ledanois, même si le contre-la-montre d'ouverture, dimanche, en région parisienne, a donné un avantage arithmétique à Wiggins et à l'Américain Levi Leipheimer, toujours deuxième du classement à 6'' du Britannique.

Après sa suspension

Valverde a préféré se satisfaire de ce succès, son quatrième de la saison. «Si je suis surpris de gagner après ma suspension ? Oui et non, l'important est d'avoir la condition physique», a répondu l'Espagnol, qui s'est entraîné efficacement durant son inactivité forcée.

Le Murcian, qui commet peu d'erreurs en course (il était mieux placé que Gerrans dans la dernière ligne droite) et garde le sang-froid du buteur dans la surface de réparation, a évoqué, la mine gourmande, la prochaine campagne des classiques ardennaises, son terrain de chasse favori. D'autant qu'il est aussi en droit d'envisager avec optimisme le Championnat du monde, en septembre, sur le parcours néerlandais de Valkenburg.

Mercredi, la quatrième étape longue de 178 km relie Brive-la-Gaillarde à Rodez. L'arrivée est précédée d'un mur (500 m à 7,9 %), situé à 2 kilomètres de la ligne.

Ton opinion