Lausanne: Vandalisme à l'UNIL: «il pourrait s'agir d'une hache»

Actualisé

LausanneVandalisme à l'UNIL: «il pourrait s'agir d'une hache»

La «Banane» a été victime de casse, dans la nuit de dimanche à lundi. Elle est restée fermée jusqu'en fin de matinée lundi.

par
YWE/FRB/ATS
La «Banane» a été vandalisée de nuit.

La «Banane» a été vandalisée de nuit.

Sébastien Anex

C'est pendant la nuit de dimanche à lundi que l'alerte a été donnée par le service de sécurité de l'Université de Lausanne. Un ou plusieurs individus venaient de fracasser, dans la bibliothèque cantonale universitaire (BCU), toutes les machines qu'ils avaient pu trouver. Une cinquantaine d'ordinateurs et quatre imprimantes ont été détruits, soit à peu près tous ceux qui composaient l'équipement de la bibliothèque.

Au petit matin, les étudiants qui souhaitaient s'installer à la «Banane» pour préparer leur dernière semaine d'examens ont trouvé porte close, laissant la place aux investigations et aux travaux de nettoyage. Un peu surpris, ils se sont rabattus sur la cafétéria, leur ordinateur portable sous le bras. Pas de scène de cohue: la session d'examens d'hiver touche à sa fin et l'affluence était moins importante que les semaines précédentes.

La nouvelle s'est rapidement répandue, certains parlant d'ordinateurs fracassés à coups de marteau. «C'est à mettre au conditionnel, mais il pourrait s'agir d'une hache», selon Géraldine Falbriard, porte-parole de l'Unil.

La bibliothèque est restée fermée jusqu'à 11h. Du matériel de remplacement a été installé. Tout est fonctionnel, résume Rachel Vez, porte-parole de la BCU. Une enquête pénale est en cours, qui pourra s'appuyer sur les images des caméras de vidéosurveillance qui couvrent le site.

Ton opinion