Première: Vatican: une femme nommée numéro deux du Synode des évêques
Publié

PremièreVatican: une femme nommée numéro deux du Synode des évêques

Le pape François a choisi Nathalie Becquart comme sous-secrétaire du cénacle. Cette religieuse française est la première femme à occuper ce poste.

Le Synode des évêques n’avait jamais jusqu’ici accordé le droit de vote à une femme.

Le Synode des évêques n’avait jamais jusqu’ici accordé le droit de vote à une femme.

AFP

Le pape François a nommé samedi la Française Nathalie Becquart sous-secrétaire du Synode des évêques, première femme à ce poste et première femme à avoir le droit de vote dans ce cénacle très fermé, a annoncé le Vatican. Religieuse de la congrégation des Xavières, Nathalie Becquart, 52 ans, était depuis 2019 «consultrice» du synode, l’assemblée des évêques chargée d’étudier depuis 1965 les grandes questions doctrinales de l’Église catholique.

La nomination de Nathalie Becquart reflète la volonté du pape de promouvoir «une plus grande participation des femmes dans les processus de discernement et de décision ecclésiaux», a expliqué le secrétaire général du synode, le cardinal Mario Grech, dans un entretien à des médias du Saint-Siège. «Lors des derniers synodes, le nombre de femmes ayant participé en tant qu’expertes ou auditrices a augmenté. Avec la nomination de sœur Nathalie Becquart et sa possibilité de participer avec droit de vote, une porte a été ouverte», a ajouté le cardinal.

Le synode est animé par des «pères synodaux» (évêques ou cardinaux) ayant le droit de vote. Il compte en outre des auditrices et des expertes, sans droit de vote. En octobre 2019, des religieuses participant à un synode consacré à l’Amazonie avaient vainement demandé le droit de voter sur le document final de l’assemblée. Le pape argentin entend poursuivre la réforme du synode, et plus généralement l’ouverture de l’Église aux femmes et aux laïcs dans un contexte de crise des vocations sacerdotales. La prochaine assemblée générale ordinaire du synode, convoquée en 2022, sera justement consacrée à la «synodalité».

Diplômée d’HEC

Née à Fontainebleau en 1969, Nathalie Becquart est diplômée d’HEC, a étudié la philosophie et la théologie au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris, ainsi que la sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle s’est récemment spécialisée en ecclésiologie à la Boston College School of Theology and Ministry, aux États-Unis, selon le site Vatican News. Elle a dirigé en France le Service national pour l’évangélisation des jeunes et des vocations de la Conférence des évêques de France de 2012 à 2018. Nathalie Becquart a publié plusieurs essais dont «Religieuse, pourquoi? Cette vie en vaut la peine» et «C’est maintenant le temps favorable – Cinq regards de femmes sur la crise».

Le pape a également nommé sous-secrétaire l’Espagnol Luis Marín de San Martín, membre de l’Ordre de saint Augustin.

(AFP)

Votre opinion