Vaud réintroduit le masque à l’école
Publié

CoronavirusVaud réintroduit le masque à l’école

La mesure s’appliquera dès lundi au secondaire pour les élèves et les enseignants, même lors des cours de sport et de chant. Ailleurs, les contrôles vont être renforcés.

par
Michel Pralong
Les élèves de la 9e à la 11e année devront porter le masque.

Les élèves de la 9e à la 11e année devront porter le masque.

Getty Images

La Confédération n’a pas voulu renforcer pour l’instant les mesures de protection face à la hausse des cas de coronavirus, laissant les cantons le faire. Vaud a donc annoncé ce jeudi matin une nouvelle offensive contre la pandémie. Le canton réintroduit le masque à l’école, renforce le contrôle des mesures sanitaires ailleurs et recommande la dose de rappel.

Le masque fera son retour au secondaire, soit de la 9e à la 11e (donc des élèves dès 12 ans) et ce depuis lundi 29 novembre. Il sera obligatoire pour les enseignants et les élèves, même en classe et aussi lors des cours de sport et de chant, peut-on lire dans le communiqué. La mesure durera jusqu’aux vacances de fin d’année. Pour le primaire, 1re à 8e année, le port du masque est recommandé en classe pour les enseignants et obligatoire lors des déplacements.

Des invitations pour la troisième dose

Le canton annonce également qu’il renforce les contrôles des mesures de protection en vigueur concernant les établissements de nuit, les grandes manifestations, les fitness, les commerces et les restaurants. Il demande aux plus de 65 ans de prendre rapidement rendez-vous pour recevoir la troisième dose de vaccin. Des SMS, mails et courriers postaux seront envoyés aux personnes concernées dès lundi, par tranches.

Il va également offrir la possibilité au personnel soignant travaillant dans des unités sensibles de recevoir cette troisième dose dès lundi. Pour les moins de 65 ans vaccinés depuis six mois au moins, le canton les appelle à s’inscrire pour ce rappel dès que cela sera possible, mais ce n’est pas encore le cas.

300 nouveaux cas par jour

Vaud prend ces mesures car il fait face actuellement à une nouvelle vague de contaminations, avec environ 300 nouveaux cas par jour. «Il n’est pas exclu que ce chiffre triple dans les semaines à venir. À l’instar des vagues précédentes, ce nouveau cycle épidémique devrait durer environ trois mois», écrit le canton. Même s’il rappelle que la situation n’est pas comparable à celle vécue lors de la même période en 2020 en raison du fait qu’une majeure partie de la population est désormais vaccinée, il faut tout de même veiller à «éviter une surcharge aux soins intensifs, surcharge qui contraindrait les hôpitaux à opérer un tri des patients admis, ou un report des opérations planifiées».

Le Conseil d’État dit aussi avoir pris ces décisions afin de ne pas être «contraint de prendre de nouvelles mesures susceptibles de réduire les libertés, comme ce fut le cas l’automne et l’hiver passés», Il recommande en outre à la population de bien respecter les gestes barrières (distance physique, port du masque, désinfection régulière des mains, aération fréquente des espaces clos). Et de continuer à se faire tester en cas de doute.

Votre opinion