Formation: Vaud soutient les apprentis à coups de millions
Actualisé

FormationVaud soutient les apprentis à coups de millions

Après avoir débloqué 16 millions de francs fin mai, le canton va verser 3,2 millions de plus face aux risques de disparition de places d'apprentissage.

C'est en partant de plusieurs constats que Cesla Amarelle et Philippe Leuba, ministres en charge de la Formation, respectivement de l'Économie, proposent des mesures de soutien aux apprentis et entreprises formatrices vaudois.

C'est en partant de plusieurs constats que Cesla Amarelle et Philippe Leuba, ministres en charge de la Formation, respectivement de l'Économie, proposent des mesures de soutien aux apprentis et entreprises formatrices vaudois.

Keystone

Le Conseil d'Etat vaudois débloque 3,2 millions de francs supplémentaires pour soutenir les apprentis et les entreprises formatrices avec six nouvelles mesures. Fin mai dernier, le gouvernement avait déjà débloqué une somme de 16 millions de francs pour subventionner la moitié du salaire annuel des nouveaux apprentis. Il s'agit ainsi de valoriser la formation professionnelle.

Risque de perdre 1000 places

Avec ces actions supplémentaires, le Conseil d'Etat «veut faire face aux différentes prédictions qui indiquent actuellement un recul de 4% du nombre de places d'apprentissage sur le plan national, alors que pour le canton de Vaud, l'un des plus touchés par la pandémie du coronavirus, la perspective de perdre 1000 places demande une action soutenue», écrit-il jeudi dans un communiqué.

Parmi ces mesures, les apprentis voient leur délai pour être engagés dans une formation en 2020-2021 prolongé du 31 juillet au 15 novembre. «Le processus de recrutement des apprentis dans les entreprises a été fortement entravé dès la moitié du mois de mars et jusqu'à présent. Il s'agit donc d'offrir aux candidats et aux entreprises l'opportunité de se rencontrer et d'effectuer les stages qui participent activement au processus d'embauche», écrit le canton.

Créer des réseaux d'entreprises

De leur côté, les entreprises formatrices seront incitées à créer des réseaux d'entreprises qui permettent de répartir la responsabilité et la charge que représente la formation d'un apprenti dans les petites et moyennes entreprises. La formation mixte, consistant à effectuer une première année en centre de formation avant de poursuivre en entreprise, sera aussi consolidée et de nouvelles places de formation créées, explique le canton.

Un modèle «Junior Teams» est prévu, y compris à l'Etat de Vaud. Il consistera à placer une équipe de six à huit apprentis du même métier à différents stades de leur formation sous la responsabilité d'un formateur engagé pour les encadrer.

Mesures pour ceux qui ont perdu leur emploi

Autre mesure, les apprentis qui auraient perdu leur emploi durant la période du coronavirus seront encadrés, notamment par les commissaires professionnels et les conseillers aux apprentis, pour trouver des solutions et faire en sorte que leur formation puisse être menée à son terme.

L'ensemble de ces mesures pilotées par le Département de la formation et de la jeunesse (DFJC) s'élève à 3,2 millions de francs. Des subventions fédérales liées à la task force «Perspectives Apprentissage 2020» pourraient, projet par projet, contribuer aux financements des différentes actions de ce plan de relance pour un maximum de 2,3 millions, souligne le canton de Vaud.

(ATS)

Votre opinion