Végane condamnée pour avoir laissé des souris envahir sa maison

Publié

AngleterreVégane condamnée pour avoir laissé des souris envahir sa maison

Les voisins s’étaient plaints des nuisances causées par les rongeurs, mais cette femme les considérait comme ses animaux de compagnie.

par
Michel Pralong
La végane pensait que les souris n’allaient pas aller chez les voisins puisqu’elle s’occupait bien d’elles.

La végane pensait que les souris n’allaient pas aller chez les voisins puisqu’elle s’occupait bien d’elles.

Getty Images/iStockphoto

Des habitants du village de St Osyth, sur la côte est de l’Angleterre, se sont plaints au conseil du district de nuisances causées par des souris dans leur maison mitoyenne. Une visite sur place a permis de constater que la voisine était principalement responsable de cela, ne faisant rien pour chasser les rongeurs. Il lui a été ordonné de cesser de nourrir les oiseaux, de nettoyer son jardin et d’appeler un service de dératisation.

Mais la femme de 72 ans, végane, a refusé d’obéir. Elle a continué à fournir un abri aux souris et à les nourrir, entraînant une invasion (on voit même une photo d’une souris ayant fait son nid dans une chaussure d’un voisin) et de fortes odeurs. Les voisins ont été contraints de déménager, raconte le «Daily Mail».

Contre son éthique

Convoquée devant le tribunal, la dame a reconnu les faits, mais expliqué qu’elle considérait les souris comme ses animaux de compagnie et qu’elles n’allaient certainement pas aller chez les voisins puisqu’elle s’occupait d’elle. Pas question pour elle de prendre des mesures qui allaient contre son éthique.

«Nous respectons les croyances personnelles des gens et la façon dont ils choisissent de vivre chez eux, mais lorsque cela a un impact néfaste sur les autres, nous n’avons d’autre choix que de prendre les mesures nécessaires pour assurer la qualité de vie de chacun» a rétorqué le tribunal, qui a infligé à la végane 1500 livres d’amende (1650 francs), des frais de 2630 francs et une suramende compensatoire de 165 francs. Elle devra en outre payer les frais de dératisation.

Ton opinion

5 commentaires