23.08.2018 à 10:47

InsoliteVendangez en Lavaux dans un jeu vidéo!

Dans «Game & Wine», on récolte le plus de grappes de raisin possible. On pourra y jouer du 24 au 26 août aux Numerik Games, à Yverdon-les-Bains (VD).

par
Laurent Flückiger
1 / 11
«Game & Wine» est un jeu créé par Tchagata Games, un collectif artistique de Lausanne.

«Game & Wine» est un jeu créé par Tchagata Games, un collectif artistique de Lausanne.

Tchagata Games
Tchagata Games, c'est eux: (de g. à dr.) Philippe Güdemann,David Javet, Nicolas Schluchter, Seiko Annie Rubattel et Matthieu Pellet.

Tchagata Games, c'est eux: (de g. à dr.) Philippe Güdemann,David Javet, Nicolas Schluchter, Seiko Annie Rubattel et Matthieu Pellet.

Cap écran Tchagata Games
Il s'inspire des Game and Watch, les jeux électroniques de poche des années 1990, tels que «Life Boat»...

Il s'inspire des Game and Watch, les jeux électroniques de poche des années 1990, tels que «Life Boat»...

Tchagata Games

«Parachute», «Octopus», «Donkey Kong» ou «Snoopy Tennis», ça vous parle? Dans les années 1980, il s'agissait de ces jeux électroniques de poche produits par Nintendo que l'on emmenait partout. On faisait «péter le score» jusqu'à l'épuisement de ses trois vies. Ces «Game & Watch», comme on les appelait, ont inspiré le collectif artistique lausannois Tchagata Games pour créer un jeu qui se déroule en Lavaux et dont les personnages sont trois vendangeurs! «Game & Wine», c'est son nom, sera dévoilé à la 3e édition du Numerik Games Festival, qui se déroulera du 24 au 26 août à Yverdon-les-Bains (Y-Parc).

David Javet et Matthieu Pellet, deux de ses quatre créateurs, nous ont présenté le jeu en primeur dans les locaux de l'UNIL, où le premier est doctorant en cultures numériques et le second est docteur en histoire des religions. À la base, il y a l'idée de s'associer avec le Centre patronal, qui soutient le développement des métiers du numérique, et de mettre en avant les vins de nos régions (le label Terravin parraine le projet). Et dans un deuxième temps d'imaginer un incubateur pour les studios de la région. «On a ce qu'on appelle un Ad Game pour smartphones, explique David Javet, concepteur de jeu. Le but est d'augmenter la bienveillance du joueur par rapport à un produit.» Nous avons testé, et effectivement nous avons ressenti beaucoup de sympathie par rapport au nectar divin, si l'on peut dire.

Contrôlez un monorail et faites le plus haut score

Alors, comment ça marche? Nous sommes en Lavaux, un monorail sur lequel repose une cuve va de haut en bas. Sur cinq terrasses, des vendangeurs avancent dans sa direction sans s'arrêter. Tout se joue à un seul bouton. Le but est de contrôler le monorail et de le mettre à leur niveau pour leur permettre d'y déverser le raisin de leur caissette et de faire le plus haut score possible (on peut faire des combos). Attention: on peut mettre au maximum 10 grappes sur le monorail et, si l'on arrive trop tard, on perd une vie (il y en a trois). Particularité, il y a trois types de vendangeurs: le lent au bonnet rouge, la rapide et celui à lunettes qui a la fâcheuse tendance de s'arrêter quand il veut. Le joueur, lui, s'il maîtrise le truc n'aura pas du tout envie de s'arrêter. En plus, c'est beau et original.

Bientôt une version à bord d'un tracasset?

«Parmi les développeurs de jeux vidéo, ça fait longtemps qu'on se dit qu'il y a quelque chose à faire avec Lavaux, raconte Matthieu Pellet, compositeur graphique. Au Japon, ils sont très forts pour mettre le patrimoine en avant.» D'ailleurs, les vendangeurs qu'il a imaginé ont un style très «japanisant». Et ce n'est pas innocent: «Game & Wine» a été conçu pour attirer le marché nippon, très friand de chasselas. Pour cela, il faudra convaincre l'Office des vins vaudois durant Numerik Games.

Des améliorations sont bien sûr à venir. Et pourquoi pas une suite. Lavaux, décor en vertical, avait commencé par inspirer Tchagata Games sur une autre idée que le monorail: être à bord d'un tracasset et suivre un parcours en montant en zig-zag. En attendant, «Game & Wine» est jouable aux Numerik Games sur borne d'arcade. Des caisses de vin sont à gagner pour les plus hauts scores! Il ne serait pas étonnant que ça bouchonne ce week-end du côté d'Yverdon-les-Bains.

Les points forts des Numerik Games

Le speed-painting des Français Alexis Briclot, Xavier Ribeiro, Benjamin Carré mais aussi d'un Lausannois, Ludovic Rossier (ve et sa dès 21 h). La «Space Symphony» de l'Orchestre symphonique Bande-Son, soit 90 musiciens qui interpréteront le meilleur d'«Alien» ou de «Star Wars» et même la «Diva Dance» du «Cinquième élément» (ve et sa, 21 h). Les ateliers Nintendo Labo qui rendent le carton totalement fun et les parents totalement fans (tout le week-end). La pièce virtuelle «VR_I» de la Cie Gilles Jobin & Artanim, dans laquelle cinq spectateurs sont immergés, et le «Temple Jedi (VR)», où affronter ses peurs (tout le week-end). Enfin, la Numerik Night avec notamment Luke Slater, l'une des références de la musique techno (sa, de 22h30 à 6h).

Infos et billetterie: www.numerik-games.ch ou sur l'app Numeric Games

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!