Publié

VaudVendredi, ce sera une bière… et un timbre contre un vote

Le politicien PLR qui souhaitait encourager les jeunes à voter avec une soirée au pub a revu sa copie.

par
Pomey Raphaël
La flyer publié sur Facebook au milieu du mois.

La flyer publié sur Facebook au milieu du mois.

Candidat au Grand Conseil, le Vallorbier Barry Lopez s'était attiré les foudres du Canton au milieu du mois avec une proposition innovante, mais illégale. Contre un passage au pub de son village avec une enveloppe de vote fermée, demain deux mars, le politicien avait annoncé son projet d'offrir une boisson sans alcool, ou alors une bière gratuite. Jusque là, pas de problème. Car même si certains déploraient l'équation selon laquelle un vote aurait la valeur d'une boisson, la proposition était parfaitement en règles. Le jeune PLR ne souhaitant évidemment pas offrir un verre qu'à ceux qui auraient voté pour ses couleurs.

C'est au niveau de la collecte des bulletins que la proposition ne tenait pas la route. Barry Lopez avait en effet prévu d'installer une urne dans le bistrot, que lui et ses amis se seraient ensuite chargé d'amener aux autorités, pleine des bulletins des convives. Une action basée sur la confiance, mais exclue aux yeux du SECRI, le service chargé des votations dans le canton de Vaud.

Pour être irréprochable, le jeune PLR a décidé qu'en plus d'une boisson, les participants pourront aussi se servir de timbres, qui seront à disposition, et ensuite à aller poster leur enveloppe dans une boite située sur la rue d'en face. « On espère voir une cinquantaine de personnes», confie. Barry Lopez. De sa remise à l'ordre par le Canton, il dit avoir retenu «une petite leçon» qui ne lui a «pas déplu»: «J'aime faire des choses innovantes, ça m'apprendra à faire quelques vérifications avant de me lancer.» Sa petite «gaffe» lui a aussi valu de soutien de personnes louant sa volonté de faire en sorte que les jeunes accomplissent leurs devoirs citoyens.

Ton opinion