Amérique du Sud: Venezuela: Washington a réfléchi à un Coup d'Etat
Publié

Amérique du SudVenezuela: Washington a réfléchi à un Coup d'Etat

Selon le New York Times, des responsables américains ont évoqué un Coup d'Etat avec des militaires vénézuéliens.

1 / 150
LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)

LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)

AFP
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)

Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)

AFP
L'opposant Juan Guaido s'est rendu dimanche en Colombie pour rencontrer le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. (19 janvier 2020)

L'opposant Juan Guaido s'est rendu dimanche en Colombie pour rencontrer le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. (19 janvier 2020)

AFP

Des responsables du gouvernement américain ont rencontré en secret des militaires vénézuéliens rebelles pour évoquer le renversement du président vénézuélien Nicolás Maduro, a affirmé le New York Times samedi. Ils ont finalement décidé de ne pas y donner suite.

Le président américain Donald Trump dénonce avec virulence depuis plusieurs mois une dérive autoritaire du régime de M. Maduro, de plus en plus isolé sur le continent et confronté à une grave crise économique, qui a entraîné un exode massif de Vénézuéliens vers les pays voisins.

Le New York Times, qui s'appuie sur des responsables américains anonymes et un ancien responsable militaire vénézuélien, qui a participé aux discussions, affirme que ces échanges ont eu lieu au cours de l'année écoulée, sans autres précisions.

«Possible option militaire»

«Nous dénonçons devant le monde les plans d'intervention et le soutien aux conspirations militaires du gouvernement des Etats-Unis contre le Venezuela. Dans les médias américains eux-mêmes, des preuves nouvelles et grossières sont révélées», a réagi sur Twitter le ministre vénézuélien des affaires étrangères, Jorge Arreaza.

M. Trump avait suscité la colère de Caracas et un tollé en Amérique latine en évoquant, à l'été 2017, une «possible option militaire» au Venezuela. La Maison-Blanche avait ensuite tenté de rectifier le tir, en affirmant qu'aucune action militaire n'était prévue dans un futur proche.

Le gouvernement vénézuélien affirme que Nicolás Maduro a été visé par un attentat le 4 août à Caracas et que cette attaque, menée avec deux drones chargés d'explosif, a été «planifiée et exécutée depuis le territoire des Etats-Unis», une thèse catégoriquement rejetée par Washington.

Des Vénézuéliens quittent le Brésil après de nouvelles violences

Une centaine de Vénézuéliens qui vivaient dans les rues ou dans des abris de la ville brésilienne de Boa Vista (nord) ont été rapatriés samedi, après un nouvel épisode de violence au cours duquel deux personnes auraient été tuées, ont annoncé les autorités locales. Le gouvernement de Roraima a déclaré que la police enquêtait sur le meurtre de deux personnes jeudi dernier. Selon des témoins, un Brésilien a été poignardé après s'être opposé à un Vénézuélien qui avait volé dans un supermarché. Ce dernier, à son tour, a été lynché par un groupe de Brésiliens voulant venger la mort de leur compatriote. Cet épisode a ravivé les tensions à la frontière, où des centaines de Vénézuéliens entrent chaque jour, fuyant la crise politique et économique dans leur pays.

(ats)

Votre opinion