Open d'Australie: Venus Williams, en finale huit ans après!
Publié

Open d'AustralieVenus Williams, en finale huit ans après!

L'Américaine, qui a battu sa compatriote Coco Vandeweghe, n'avait plus disputé de finale en Grand Chelem depuis 2009.

1 / 64
Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

L'Américaine Venus Williams, 36 ans, s'est qualifiée pour sa première finale de Grand Chelem depuis 2009 en battant sa compatriote Coco Vandeweghe en demi-finale de l'Open d'Australie en trois sets 6-7 (3/7), 6-2, 6-3, jeudi à Melbourne.

Venus Williams, sept fois titrée en Grand Chelem (5 Wimbledon, 2 US Open), avait joué, et perdu, sa dernière finale en date à Wimbledon contre sa sœur Serena. Ce sera sa 15e finale majeure et sa deuxième en Australie après celle de 2003, perdue aussi contre Serena.

Elle a connu une éclipse entre 2010 et 2014, en partie à cause de problèmes de santé. Pendant trois ans et demi, elle n'a plus participé à la deuxième semaine d'un tournoi majeur. Mais la grande Américaine (1,85 m) s'est accrochée et depuis l'an passé elle connaît comme une deuxième jeunesse. Elle était en demi-finale de Wimbledon en juillet et 17e mondiale au début de l'Open d'Australie.

Venus Williams a bénéficié d'un tableau très favorable. Son adversaire la mieux classée était la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, 27e mondiale.

Une meilleure défense

Vandeweghe occupait elle la 35e place et avait fait un parcours remarquable, éliminant la tenante du titre et N.1 mondiale, l'Allemande Angelique Kerber en huitième de finale, puis la championne de Roland-Garros, l'Espagnol Garbiñe Muguruza, 7e mondiale, en quarts. C'était sa première demi-finale majeure à 25 ans.

Williams a fait pas beaucoup d'erreurs dans le premier set (17) avant de redresser le tir. Elle a été solide au service (11 aces) et a mieux joué les points importants. Vandeweghe a pris tous les risques au prix d'un grand nombre de fautes (51, dont 11 doubles fautes) et elle n'a pas su saisir ses occasions (1 balle de break convertie sur 13).

«Elle a bien joué. J'ai dû me battre en défense tout le temps», a commenté Venus, qui espère un neuvième duel en finale contre sa sœur (6-2 pour Serena). «J'aimerais plus que tout la voir de l'autre côté du filet samedi», a-t-elle dit aux spectateurs de la Rod Laver Arena.

(AFP)

Votre opinion