Actualisé 23.03.2020 à 20:28

SuisseVerbier ne sera pas mise en quarantaine

Le Conseil d'Etat valaisan a refusé d'instaurer une mesure de confinement dans la station malgré la demande des professionnels de la santé.

Seule la Confédération peut choisir de confiner toute une localité ou une région.

Les médecins oeuvrant à Verbier (VS) n'ont pas été suivis par les autorités. Aucune mesure de confinement n'a été décidée pour le val de Bagnes. Le Conseil d'Etat a dit non à une mise en quarantaine de la station, malgré une soixantaine de cas positif au Covid- 19.

Après discussions avec la Confédération et la commune de Bagnes, l'Etat du Valais a décidé de renoncer à une mesure de confinement. Par contre, le canton rappelle la fermeture des places publiques et de jeu, des spas et des jacuzzis dans les hôtels et l'interdiction de tout rassemblement public et privé de plus de cinq personnes.

Parallèlement, les contrôles de la police municipale seront accentués afin de s'assurer que les commerces encore habilités à ouvrir, les hôtels (quasiment tous fermés selon notre enquête) et les chantiers respectent les mesures d'hygiène et de distanciation sociale.

Créer un vase clos

A l'instar de ses collègues de Verbier et de la Maison de la santé de Sembrancher, la doctoresse Sabine Popescu avait tiré la sonnette d'alarme ce week-end, comme l'a rapporté Le Nouvelliste, ce lundi.

«Nous allons atteindre très probablement la barre des soixante cas positifs sur la région. Il faut à tout prix créer un vase clos pour protéger le Valais et le pays». Selon la praticienne, il y a trop de va-et-vient, notamment de travailleurs.

Selon plusieurs autres sources recueillies par Keystone-ATS, divers regroupements à l'extérieur et en indoor ont encore eu lieu au cœur de la station lors du week-end des 14 et 15 mars. Le corps médical souhaitait ainsi que la station, voire toute la vallée, soit mise en quarantaine.

Il n'a pas été suivi dans sa démarche. Depuis le début de cette pandémie, c'est la première fois que des médecins demandaient une mesure spécifique pour une mise en quarantaine pour un territoire.

Cinq cents cas en Valais

«Isoler les foyers épidémiques n'est pas une solution pour limiter la propagation de la maladie», estime l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Nous avons voulu apporter une solution bénéfique à la population et pas faire d'effet de manche», avait précisé, lundi après-midi, Daniel Koch, le chef des maladies transmissibles à l'OFSP.

Selon un communiqué de l'Etat du Valais, le canton compte actuellement quelque 500 personnes positives au coronavirus. Interpellées, les autorités de la commune de Bagnes avaient pris une ligne claire dès vendredi dernier: «La commune exécutera la décision du canton. Entre-temps, nous avons pris des mesures drastiques pour tenir compte de l'évaluation des médecins», avait déclaré le président Eloi Rossier.

Depuis samedi matin, les bus urbains ne circulent plus dans la station. Les propriétaires de résidences secondaires ont également été priés de ne pas gagner leur pied-à-terre. Un certain nombre d'entre eux, notamment venus du nord de l'Italie (Lombardie, Piémont) et surtout de Suisse romande se trouvent déjà sur Verbier.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!