Beachvolley: Vergé-Dépré et Heidrich visent une médaille historique pour la Suisse
Publié

BeachvolleyVergé-Dépré et Heidrich visent une médaille historique pour la Suisse

Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich sont en demi-finale à Rome. Elles peuvent devenir les premières Suissesses à remporter une médaille à un Championnat du monde de beachvolley.

par
Cyrill Pasche
Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré (à droite) sont en demi-finale des Championnats du monde à Rome. 

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré (à droite) sont en demi-finale des Championnats du monde à Rome. 

freshfocus

Le duo «Joanouk», soit la paire formée par la Zurichoise Joana Heidrich et la Bernoise Anouk Vergé-Dépré, est en «feu»! À Rome, les deux médaillées de bronze des Jeux olympiques de Tokyo sont inarrêtables. Les voici désormais en demi-finales des Championnats du monde, avec pour objectif de décrocher la première médaille du beachvolley féminin à un Mondial. 

«Nous avons abordé chaque match comme s’il s’agissait d’une finale»

Anouk Vergé-Dépré

Samedi, les deux Suissesses se mesureront aux Brésiliennes Duda et Ana Patricia en demies (16h en Suisse). «Dans ce tournoi, nous avons abordé chaque match comme s’il s’agissait d’une finale, explique Anouk Vergé-Dépré. Et c’est avec ce même état d’esprit que nous allons aborder cette demie.»

À Rome, les performances des championnes d’Europe de 2020 sont d’autant plus remarquables qu’elles viennent de changer d’entraîneur (le nouveau technicien est Spiros Karachalios) et ont aussi bouleversé leur façon de jouer. «Nous nous trouvons en plein processus de changement, explique Anouk Vergé-Dépré. Notre jeu est désormais très différent de celui que nous pratiquions l’an passé. Mais les choses se mettent en place petit à petit et le fait de voir que cela fonctionne bien nous apporte beaucoup de confiance. Un aspect important dans le succès que nous avons eu jusqu’ici à Rome vient aussi du fait que nous avons très bien préparé nos matches d’un point de vue tactique avec notre coach.»

Malgré ces changements majeurs dans leur approche technique et tactique, les deux Suissesses, qui jouent ensemble depuis 2017, n’ont égaré qu’un seul set depuis le début du tournoi (six matches). Etonnamment, c’est contre le duo des espoirs suisses, Esmée Bödner et Zoé Vergé-Dépré, que les médaillées olympiques ont le plus sué et perdu leur unique set de la compétition. «Oui, ce set perdu, en plus, c’était contre ma petite soeur!», rigole Anouk Vergé-Dépré. 

Médaille historique

Ce dimanche, la paire Heidrich/Vergé-Dépré jouera quoi qu’il arrive pour une médaille historique pour le beachvolley féminin helvétique. Idéalement, une médaille en or. «Nous avons déjà une médaille olympique. En gagner une aussi aux Mondiaux, c’est un rêve que nous nourrissons aussi, bien sûr. Sauf que je ne m’attendais à ce que nous nous retrouvions aussi vite en position de gagner une médaille.»

En 2019 lors des derniers Mondiaux en Allemagne, à Hambourg, la Zurichoise et la Bernoise avaient bouclé la compétition à la 9e place seulement. L’autre paire majeure du beachvolley suisse, avec les championnes d’Europe de 2021 Tanja Hüberli et Nina Brunner, était par contre passée tout proche d’une médaille mondiale (4e place). À Rome cette année, le duo Hüberli/Brunner n’a pas passé le cap des 8es de finale. 

Votre opinion