Tous sports - Vers un nul entre l’Espagne et le Portugal?
Publié

Tous sportsVers un nul entre l’Espagne et le Portugal?

Chaque semaine, treize journalistes du Sport-Center se mouillent et misent sur un match à venir. Qui fera fortune? Qui fera banqueroute? Pour l’instant, Jérémy Santallo est notre maître à tous.

par
Sport-center
Les oranges tant convoitées.

Les oranges tant convoitées.

AFP

«Sur l'ensemble d'une saison, ça s'équilibre», disent souvent les joueurs de pas mal de sport en matière d'erreurs d’arbitrage. C'est sans doute pareil dans les paris sportifs, enfin, surtout pour ceux qui ont de la chance et du flair. Sinon, le métier de bookmaker n'aurait pas de sens.

Au Sport-Center, c'est Jérémy Santallo qui est actuellement le plus perspicace d'entre nous. Il est jusqu'ici le seul à avoir enquillé deux paris gagnants d'affilée et c'est du bon travail, car les deux cotes qu'il a passées sont costaudes (3,5/1 et 2,4/1).

Seuls Emile Perrin (victoire de la Suède) et Valentin Schnorhk (succès de Brentford) ont aussi réussi le petit exploit de ne pas perdre d'oranges la semaine dernière!

Pour la semaine à venir, voici les cotes qui sont proposées à nos journalistes:

1) Vendredi, football, Espagne - Portugal 2,10 / 3,10 / 3,00

2) Jeudi, hockey, Winnipeg - Montréal: 2,00 / 3,80 / 2,75

3) Jeudi, basket, NY Knicks - Atlanta Hawks 1,80 / 13,25 / 2,00

Si vous pensez qu'il a la science infuse comme ses deux premiers paris semblent le montrer, sachez que Jérémy Santallo a choisi de placer les dix oranges réglementaires sur les New York Knicks (à 1,80 contre 1), qui feront fasse à l'élimination en play-off, à domicile, face aux Hawks d'Atlanta.

Ils sont quatre autre collègues à avoir tenté leur chance sur le basket et la NBA. Jérôme Reynard voit un succès de la franchise de Clint Capela (2,00/1), tandis que tant Florian Vaney que Florian Müller et Renaud Tschoumy ont craqué pour la cote folle du nul, à 13,25/1. 100% des gagnants ont tenté leur chance, disent l'adage et la publicité...

La partie amicale de préparation à l'Euro 2020 entre l'Espagne et le Portugal a quant à elle attiré les regards de Christian Maillard, Valentin Schnorhk, André Boschetti, Thibaud Oberli, Yves Desplands et Robin Carrel. Les trois premiers voient un nul à 3,10/1, l'antépénultième et l’avant-dernier ont misé sur un succès espagnol à 2,10/1, tandis que le dernier pense à un succès lusitanien à 3,00/1.

Ils ne sont que deux à avoir osé poser des oranges sur les imprévisibles Canadiens de Montréal. Emile Perrin les voit gagner à Winnipeg (2,75/1), tandis qu'Emmanuel Favre imagine que les deux franchises canadiennes se neutraliser (à 3,80/1) au terme du temps réglementaire.

Votre opinion