09.12.2016 à 13:46

SuisseVers un retour de la ligne Bâle-Genève via Delémont

La liaison ferroviaire entre Bâle et l'Arc lémanique par le Jura, supprimée il y a une année, pourrait être rétablie.

La gare de Delémont.

La gare de Delémont.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Pour rétablir la ligne Bâle-Genève via Delémont, il faut aménager à deux voies le tronçon Duggingen-Grellingue, dans le canton de Bâle-Campagne, explique le Conseil fédéral.

Ces travaux d'infrastructure ne peuvent être financés par la Confédération, respectivement préfinancés par les cantons, que s'ils sont inclus dans l'étape d'aménagement 2030/35. Il est prévu que le Conseil fédéral ouvre la consultation sur cette étape d'aménagement d'ici la fin de 2017, écrit le gouvernement dans un rapport qu'il a adopté vendredi.

L'introduction d'un train supplémentaire souhaitée par les cantons concernés est également prévue. Le dernier mot reviendra au Parlement. Cette marche à suivre est intégrée dans la convention du 30 novembre 2015 passée entre les cantons de Bâle-Campagne et du Jura, les CFF et l'Office fédéral des transports.

Adaptations de l'horaire

Depuis une année, le réaménagement du noeud ferroviaire Lausanne-Renens, le plus important de Suisse romande, entraîne des adaptations de l'horaire, avec des conséquences en plusieurs endroits du réseau. Il a notamment fallu remplacer les liaisons ICN directes Bâle-Bienne-Lausanne/Genève par des liaisons avec changement.

Le rapport du Conseil fédéral répond à un postulat du conseiller aux Etats Claude Hêche (PS/JU) transmis en septembre 2014. L'annonce de la suppression dès décembre 2015 de la ligne directe entre Bâle et Genève via Delémont avait fait grand bruit dans les cantons concernés. Au début, cette dégradation de l'offre était motivée par des travaux dans la région de Lausanne.

Mais il a été démontré ensuite que le maintien de la liaison directe était techniquement possible. Les CFF ont alors invoqué un autre problème: ils veulent utiliser les trains ICN initialement prévus pour la ligne du pied du Jura sur le nouvel axe du Gothard, s'indignait Claude Hêche dans son intervention.

L'élu jurassien soulignait aussi la nécessité d'une liaison entre les 2e et 3e plus grandes villes de Suisse ainsi que l'importance de cet axe pour le Jura. Qui plus est, cette ligne joue le rôle de plaque tournante entre Suisses alémanique et romande.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!